Origine du nom du vaccin BCG

Le nom de BCG vient du terme vaccin Bilié de Calmette et Guérin, du nom des deux scientifiques ayant mis au point ce vaccin au début du XXe siècle. Celui-ci protège contre la tuberculose mais il n’est plus obligatoire en France depuis juillet 2007 pour les enfants et les adolescents. En effet, les cas de tuberculose étaient trop peu nombreux (8 cas/100 000) pour justifier une vaccination de masse, seuls le Portugal et la France continuaient à pratiquer cette vaccination. Selon le Code de la santé publique y restent soumis certains professionnels tels que ceux travaillant dans les écoles maternelles ou les crèches ou encore ceux exerçant une activité professionnelle dans les laboratoires d'analyses de biologie médicale, par exemple.

Le vaccin BCG du nourrisson

Même si ce vaccin ne fait plus partie des vaccinations obligatoires, les médecins continuent de le recommander notamment chez les nourrissons de personnes appartenant à des populations à risque. Sont jugées comme population à risque les personnes résidant dans des régions fortement touchées par la tuberculose (ou en étant originaires) à savoir : les DOM-TOM (notamment Guyane et Mayotte), le continent africain, les pays d’Europe Centrale et de l’Est, les pays d’Amérique Centrale et du Sud, mais aussi l’Île-de-France. Si le nourrisson doit être vacciné, l’injection (qui est pratiquée au niveau de l’épaule) doit intervenir le plus tôt possible, sachant qu’il n’y a pas de rappel pour le BCG.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.