Coqueluche et dyspnée chez le bébé

Lorsqu'un bébé se met à tousser et a une dyspnée, c'est-à-dire des difficultés respiratoires, il faut évoquer une coqueluche ou une bronchiolite qui sont des atteintes fréquentes, parfois sévères, chez le nourrisson.

Publicité

5650838-inline-500x334.jpg© Istock

Quelle est la conduite à tenirface à une dyspnée chez un bébé ?

Lorsqu'un bébé présente une dyspnée, c'est-à-dire une gêne respiratoire, plusieurs causes peuvent en être l'origine. Parmi les causes infectieuses, on retrouve fréquemment la bronchiolite du nourrisson et la coqueluche. La bronchiolite provoque une toux plutôt asthmatiforme, avec un sifflement expiratoire. Elle peut être accompagnée de fièvre. Son origine est virale, due au virus respiratoire syncytial. Chez le nourrisson, la bronchiolite est une urgence qui peut nécessiter une hospitalisation.

Publicité
Publicité

Que faire face à une coqueluche chez le bébé ?

Lorsqu'un bébé présente une dyspnée associée à une toux sèche évoluant par quintes, imitant le chant du coq, il faut craindre une coqueluche, surtout s'il a été en contact avec une personne atteinte et qu'il n'est pas encore vacciné. Pour établir le diagnostic avec certitude, on pratique une sérologie sanguine à la recherche de Bordetella pertussis, la bactérie responsable de la coqueluche. Si celle-ci est positive, on met alors en place un traitement par antibiotiques. L'hospitalisation est parfois nécessaire chez le nourrisson en raison du risque de difficultés respiratoires graves. La toux peut persister plusieurs semaines et provoquer une grande fatigue.

mots-clés : Dyspnée bébé

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X