Dans la chambre de bébé, on évite absolument les peintures à l’huile

La peinture à l’huile contient jusqu’à 50 % de solvants volatils dont la toxicité n’est plus à démontrer. On y retrouve par exemple le xylène, le toluène ou encore le styrène. Une fois appliqués sur le mur, ces solvants migrent et s’incrustent durablement (jusqu’à plusieurs mois, voire plusieurs années) dans les objets qui se trouvent à proximité directe du mur : lit, matelas, tapis, rideaux, vêtements…

Se méfier de la peinture à l’eau

La peinture à l’eau présente deux avantages principaux : elle est sans odeur et ne contient pas de solvants volatils. Elle pourrait donc a priori sembler plus inoffensive. Pourtant, il n’en est rien. Elle est en effet composée en grande majorité d’alcool et d’éthers de glycol. Ces substances chimiques ne sont pas volatiles, mais elles restent néanmoins très toxiques. Elles pénètrent dans l’organisme par voie cutanée et peuvent, à terme et dans les cas les plus sérieux, provoquer des complications respiratoires.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.