Canicule et bébé : comment éviter le coup de chaleur au nouveau-né ?

Publié le 28 Juin 2019 à 11h22 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
La canicule qui sévit depuis plusieurs jours n’a échappé à personne. En revanche, les premiers à en souffrir sont les nouveau-nés. En effet, la chaleur peut être fatale pour un bébé. Voici ce qu'il faut impérativement savoir.

Il faut prendre conscience que les plus affectés par la canicule sont les personnes âgées et les jeunes enfants. Ils nécessitent des attentions particulières en période de vague de chaleur. "La réserve en eau d’un bébé se détériore plus vite que chez un adulte, nous explique le Dr Arnault Pfersdorff, pédiatre (et fondateur de pediatre-online, plateforme de conseils pédiatriques). On sait qu’un adulte peut tenir 4 ou 5 jours sans boire, or un enfant ne tient pas 2 jours.". En effet, un bébé qui souffre de déshydratation est en danger de mort.

"Il y a une vingtaine d’années, je voyais souvent arriver à l’hôpital des bébés totalement déshydratés, et pas seulement en cas de canicule, raconte le médecin. Il y avait énormément d’accidents. Les jeunes parents n’étaient pas informés et la climatisation n’existait pas. Résultat : après le retour de vacances (souvent effectué en voiture), de nombreux bébé arrivaient chez eux quasiment morts. Heureusement, aujourd’hui, il y a beaucoup moins de drame de ce genre".

Néanmoins certains comportements sont encore à risque. "Il m’arrive de voir des parents qui ont tendance à trop couvrir leur bébé, et je ne parle pas spécifiquement de la canicule, poursuit le pédiatre. En mettant trop de couche de vêtements à votre tout petit, vous contribuez à sa perte d’eau. Et le pire peut alors arriver très vite". En cette période de grande chaleur, les bébés sont particulièrement vulnérables. Voici les meilleures méthodes pour les protéger du coup de chaud.

Bébé se déshydrate : les signes qui doivent alerter

Un des signes va concerner l’urine. "Si les deux dernières couches de votre bébé sont anormalement sèches, il faut s’alarmer, alerte le Dr Pfersdorff. Si l’enfant n’urine plus, c’est alors une question d’heures. Ce dernier est en pleine déshydratation ".

En outre, un changement de comportement (somnolence, manque d’énergie) de l’enfant est aussi un signe de grande chaleur. "De plus, si votre enfant respire plus vite que la normale, il faut également réagir. Les yeux qui se creusent traduisent aussi un grand danger", décrit le pédiatre. En cas de déshydratation, il est fort possible que votre nourrisson refuse de boire. "C’est justement un signe qu’il est déshydraté : lorsqu’il manque d’eau, le bébé aura tendance à ne pas avoir soif", met en garde le spécialiste.

Si votre enfant est concerné par un ou plusieurs de ces symptômes, il convient de consulter rapidement. "Dans la mesure du possible, éviter de vous rendre aux Urgences dès le moindre doute, préconise le Dr Pfersdorff. Elles sont déjà trop engorgées. Vous ne serez sûrement pas pris en charge rapidement. Au contraire, n’hésitez pas à contacter votre pédiatre ou médecin traitant. Et si vous êtes en vacances, ne paniquez pas : vous pouvez très bien téléconsulter(consultation médicale à distance, ndlr). Je la pratique régulièrement avec mes patients".

Comment éviter à mon bébé d’avoir trop chaud ?

Partez du principe qu’il faut rafraîchir votre domicile le mieux possible. "Les solutions les plus efficaces vont être la climatisation et le ventilateur. Si votre maison est climatisée, maintenez une température à 25 %. En dessous, votre bébé risque d’attraper froid, préconise le pédiatre. Si vous optez pour le ventilateur, placez-le dans la chambre de votre enfant, sans le diriger sur lui évidemment". L’astuce : sortir une bouteille d’eau du congélateur et la placer devant le ventilateur de manière à ce qu’il brasse de l’air fraîche.

Pensez à retirer les peluches ainsi que tout le superflu qui favorise la chaleur dans le lit de bébé. "Surtout, laissez votre enfant dormir sans couverture pendant la canicule (sauf si sa chambre est climatisée, il risque d’avoir froid)", recommande le Dr Pfersdorff.

Privilégiez les douches aux bains : "on ne maîtrise pas la véritable température d’un bébé, surtout en période de grande chaleur, estime le pédiatre. Le bain induit donc un risque de choc thermique".

En outre, vous devez veiller à ce que Bébé s’hydrate régulièrement. Si votre tout petit n’aime pas l’eau (ce qui est le cas pour de nombreux nouveau-nés), n’hésitez pas à ajouter quelques gouttes de jus de pomme dans son biberon d’eau. "En temps normal, ce n’est pas une habitude à prendre, mais en période caniculaire, il vaut mieux utiliser cette astuce si c’est la seule manière de faire boire de l’eau à votre tout petit, préconise le médecin. En revanche, ne faites pas d’excès ! Ne forcez pas votre enfant à boire à outre mesure. Faites lui confiance, surtout s’il est plus grand".

Enfin, si vous vivez dans un appartement situé dans les combles (et que vous ne disposez pas de climatisation), il est préférable d’aller dormir ailleurs pendant les jours les plus chauds. "Les combles peuvent vite devenir une fournaise lors de la canicule. C'est dangereux pour les bébés", conclu le Dr Pfersdorff.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X