Un remède du Moyen-âge pourrait remplacer les antibiotiques !
Sommaire

Santé : d’autres médicaments tirés de l’Histoire

Santé : d’autres médicaments tirés de l’Histoire© Adobe Stock

Trouver des traitements pour soigner les maladies dans des connaissances ancestrales n’est pas nouveau. En 1972, la chercheuse en pharmacie chinoise, Tu Youyou, a découvert l'artémisinine médicament antipaludique, dérivé de l’absinthe chinoise, après avoir parcouru des textes chinois anciens.

Les propriétés de la plante était connue en Chine depuis plus de 2000 ans, mais majoritairement ignorées par le monde médical jusqu’aux travaux de la scientifique. Et cette substance n’a pas révélé encore tous ses secrets thérapeutiques. Ses potentiels actions contre le cancer sont au cœur de plusieurs recherches.

Pendant ses propres travaux, la microbiologiste Freya Harrison a remarqué que le “Leechbook de Bald” proposait aussi un remède contre le paludisme à base d’absinthe. “Pendant tout ce temps, essentiellement le même remède se trouvait dans un texte médiéval anglais, mais personne ne l'avait pris au sérieux”, a-t-elle confié à CNN.

Le livre dont la compilation remonterait au règne d’Alfred Le Grand (871-899) cache peut être d ’autres soins potentiellement efficaces. Il contient en effet de nombreuses recettes par exemple contre les engelures (mélange d'œufs, de vin et de racine de fenouil), les douleurs aux pieds, le zona ou les troubles de la virilité.

Une page du livre Leechbook de Bald

Une page du livre Leechbook de Bald

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.