Rappel d’un mélange de fruits secs pour cause de champignons

Publié le 19 Juin 2019 à 14h47 par Louise Ballongue, journaliste santé
Alerte produit : des lots de mélange de fruits secs de la marque Simplement Bon et Bio (Aldi) contiennent des champignons à un taux supérieur à la réglementation.

Vous allez arrêter de grignoter ce snack au bureau… Le 14 juin 2019, la DGCCRF indique la présence de mycotoxines dans certains lots de noix et de fruits secs de la marque Aldi. Derrière ce nom savant, se cache en réalité des toxines produites par diverses espèces de champignons. Autrement dit, une forme peu ragoûtante de moisissures.

Rappel de mélange de fruits secs

Attention à l’intoxication ! Différents lots de la marque Aldi - mélange “classique” ou “exotique” de fruits secs - font l’objet d’un rappel. Pour bien identifier ces produits, voici quelques informations supplémentaires à prendre en compte :

  • Code EAN

    - 26069692

  • Lots

    - Mélange Classique : 007728j1803y – 007765J2503W

    - Mélange Exotique : 007729j1803y – 007768j2103w – 007773j2103w – 007772j2703z

  • DDM

    - Mélange Classique : 29/08/2019 – 06/09/2019

    - Mélange Exotique : 29/08/2019 – 01/09/2019 – 07/09/2019

La marque invite les personnes ayant acheté ces produits à ne pas les consommer ou à les rapporter en point de vente.

Les mycotoxines, substances émises par des champignons

Les mycotoxines sont des contaminants naturels émis par des champignons qui peuvent être néfastes à la santé de l'homme.

Ces moisissures se développent sur différentes cultures et denrées alimentaires : céréales, fruits secs oléagineux, épices, fruits séchés, pommes, grains de café.

Le développement des moisissures peut se produire avant ou après la récolte, pendant la conservation des aliments, sur la peau ou dans l’aliment, lui‑même souvent présent dans un environnement chaud, moite et humide.

Les mycotoxines sont également présentes dans les grains, fourrages et aliments destinés à l'alimentation animale et peuvent être retrouvées dans le lait, les œufs, les viandes ou les abats, si les animaux ont été exposés à une alimentation contaminée.

Généralement thermostables, elles ne sont pas détruites par les procédés habituels de cuisson et de stérilisation. C'est pourquoi il faut être prudent et attentif aux symptômes que peuvent déclencher les mycotoxines.

Les risques encourus

D'une façon générale, les mycotoxines sont produites par certaines moisissures et elles présentent un danger pour la santé humaine et/ou animal.

Leur toxicité dépend de la molécule en cause (ici le déoxynivalénol) et de la quantité absorbée. Certaines mycotoxines vont entraîner une intoxication aiguë avec l'apparition rapide de symptômes (diarrhées, convulsions...). Sur le long terme, elles peuvent engendrer une déficience immunitaire.

L'exposition répétée à de faibles doses, voire très faibles doses (effets chroniques), est la plus redoutée pour l’être humain, en raison des habitudes alimentaires ainsi que du pouvoir de persistance de ces toxines.

Selon l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (l’Afssa), certaines mycotoxines sont suspectées d’être cancérogènes.

Pour les consommateurs humains, un autre type de risque est indirect car induit par la présence de résidus dans les productions d'animaux exposés à une alimentation contaminée.

Les espèces d'élevage peuvent donc constituer un vecteur de ces toxines dans des productions telles que les abats, le lait ou le sang.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X