Les services à la personne, ça marche comment ?

Vous avez besoin d'une aide ménagère ou d'un coup de main pour entretenir votre jardin. Recrutement, salaires... Nos conseils pour vous y retrouver
Les services à la personne, ça marche comment ?thinkstock

Les services à la personne, ça marche comment ?

Trois possibilités :

  • vous charger du recrutement,
  • faire appel à une association mandataire qui vous trouve un salarié,
  • se charge des démarches administratives, mais vous restez l'employeur, ou une association prestataire, vous louez alors les services de ses employés. L'organisme doit être agréé. La liste est disponible dans votre mairie, auprès des services fiscaux ou de votre direction départementale du travail.

Si vous choisissez le recrutement direct, vous devrez rédiger un contrat de travail et, à l'Urssaf, déclarer votre employé et demander votre immatriculation employeur au cours de la première semaine de travail si c'est la première fois que vous embauchez quelqu'un. Ses démarches peuvent être simplifiées si vous utilisez le chèque emploi service.

Je le paie comment ?

Là aussi vous avez le choix. Soit vous décidez de remplir une fiche de paie classique et donnez un chèque à la fin du mois à votre employé.

Soit vous optez pour le chèque emploi service universel (Cesu) qui peut être préfinancé ou bancaire.

  • Le Cesu préfinancé se présente comme un ticket restaurant avec une valeur prépayée par votre employeur.
  • Le Cesu bancaire se présente comme un chèque. On se le procure auprès de sa banque.

Lorsque vous payez votre employé, vous reportez sur le chèque le montant du salaire en fonction des heures travaillées majoré de 10% pour les congés payés. Il y a également un volet social qui permet de déclarer les salaires versés pour le calcul des cotisations Urssaf de Saint-Etienne qui est le centre national de traitement du Cesu.

La bonne personne pour le bon service

Vous cherchez une auxiliaire de vie pour votre mère ? N'oubliez pas que cette personne peut l'aider à faire sa toilette, ses démarches administratives, ses courses... mais elle ne prodigue en aucun cas de soins médicaux ou paramédicaux. Rencontrez-la avant, même si vous passez par une association. Envisagez également une période d'essai. Elle n'est pas obligatoire, mais permet aux deux parties de se tester. Pour qu'elle soit valable, la période d'essai doit être mentionnée expressément dans le contrat de travail. Sa durée est fixée d'un commun accord.

Pour les autres types de services, consultez les offres d'emploi ou déposez votre demande sur le site particulier-emploi. Ou consulter le répertoire national des organismes de services à la personne.

Ai-je le droit à un avantage fiscal?

Tout particulier qui emploie à son domicile un salarié a le droit à une réduction d'impôts sur le revenu (IR) égale à 50 % des sommes effectivement restées à sa charge, dans la limite de 12000 euros par an.

A cette règle se greffe des exceptions. Le plafond d'exonération est majoré de 1500 euros si vous avez encore un enfant à charge, ou si l'une des personnes de votre foyer fiscal a 65 ans ou plus. Pour les prestations de petit bricolage, l'exonération est de 500 euros maximum par an et par foyer, de 1000 euros pour l'assistance informatique et 3000 euros pour le jardinage. Enfin, si l'employeur d'une aide à domicile a plus de 70 ans, il est exonéré de cotisations patronales de sécurité sociale.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):