Contagion : ces virus menacent la santé mondiale
Sommaire

Grippe : "s’il y a un nouvel agent viral en circulation, on peut craindre le pire"

Contagion : ces virus menacent la santé mondiale© Istock

Ebola, SRAS... Tous ces virus font très peur, certes. Mais la plus grande menace pour les épidémiologistes ce sont les épidémies de... grippe.

Le virus de la grippe a en effet toutes les caractéristiques pouvant mener à une pandémie. "Il est transmis par voie respiratoire et difficile à contrôler en dehors du port du masque ; il a une incubation courte, 3 jours seulement, et donc se propage rapidement dans les populations ; et il est contagieux avant le début des symptômes, ce qui ne permet pas d’isoler les patients à temps pour empêcher sa diffusion", explique le Pr Arnaud Fontanet.

Conséquences : très rapidement, il y aurait des centaines de milliers de personnes infectées et beaucoup de morts.

En cas de pandémie, un tiers de la population mondiale serait touchée. "La mortalité d’un virus grippal humain peut varier de 1% à 1 pour 10 000 et nous ne pouvons pas savoir à l’avance quelle sera la virulence d’un nouveau mutant viral", indique le Pr Arnaud Fontanet.

Et de conclure : "s’il y a un nouvel agent viral en circulation, on peut craindre le pire". Le virus grippal pourrait être à l’origine d’une cinquième pandémie grippale après la grippe Espagnole (1918-1919) qui a fait 30 millions de morts, la grippe asiatique (1957-1958) qui a fait 2 millions de morts, la grippe de Hong-Kong (1968-1969) qui a tué environ 1 million de personnes, et la grippe A(H1N1) en 2009 qui aurait causé plus de 10 000 décès.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Ebola, peste, choléra, Sras… Pathogènes émergents, menace imprévisible, dossier Le Journal de la recherche, Institut Pasteur, 20-07-2018

Merci au Pr Arnaud Fontanet, responsable de l’unité d’Épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur et Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers