Bas-Rhin : 24 cas d’intoxication au monoxyde de carbone dus à la canicule

La canicule n’a pas fini de faire des ravages. Le Bas-Rhin vient de recenser 24 cas d’intoxication au monoxyde de carbone dus aux fortes chaleurs. La préfecture vous invite à être attentifs aux symptômes : ce genre d’accidents peut s’avérer mortel.

Attention, la canicule n’a pas fini de sévir ! La préfecture du Bas-Rhin vient de recenser 24 cas d’intoxication au monoxyde de carbone dans son département, et plus particulièrement au sein de l’Eurométropole de Strasbourg, précise France Bleu Alsace. En effet, les fortes températures peuvent perturber la bonne évacuation des gaz de combustion. L’ensoleillement intense des souches des cheminées peut générer un phénomène de refoulement de monoxyde de carbone dans les logements et s’avérer toxique pour les habitants.

Les autorités du Bas-Rhin mettent en garde sur la dangerosité de ces intoxications. Elles peuvent devenir mortelles, si elles ne sont pas prises en charge à temps.

"Près de 9 intoxications au monoxyde sur 10 surviennent dans l’habitat".

Invisible, inodore et indolore, le monoxyde de carbone tue plus de 5000 personnes chaque année. "Près de 9 intoxications au monoxyde sur 10 surviennent dans l’habitat, alerte l’association Attitude Prévention. Certaines victimes d’intoxication souffrent parfois de séquelles à vie, comme des migraines chroniques et des maladies neurologiques (trouble de la motricité, paralysie…). C’est pourquoi, il est fortement recommandé de faire vérifier ses installations de chauffage (chaudière, poêle, radiateur, cheminée, chauffe-eau)".

Outre la canicule, l’accumulation du monoxyde de carbone peut être favorisée par un mauvais entretien ou réglage de ces appareils, ce qui provoque une combustion anormale, une mauvaise ventilation du logement ou encore une vétusté de certains appareils.

Intoxication au monoxyde de carbone : les symptômes qui doivent alerter

Si vous ressentez des maux de tête, des vertiges ainsi que des nausées, vous faites peut-être partie des victimes intoxiquées. En outre, une fatigue musculaire peut aussi survenir. Si vous vous sentez concerné, il est vivement recommandé d’alerter les Urgences (15, 18, 112, ou 114) pour être pris en charge le plus rapidement possible. Le monoxyde de carbone peut entrainer la mort ou le coma en seulement quelques minutes. Si vous avez le moindre doute, aérer votre logement avant d’appeler le Samu.

Comment se prémunir d’une intoxication ?

Avant tout, il est vivement conseillé de s’équiper d’un détecteur si l’on veut prévenir tout risque. Chaque année, il est aussi recommandé de faire vérifier vos installations par un professionnel qualifié, à savoir les chaudières, chauffe-eau, chauffe-bain, cheminée, poêles… et de penser au ramonage mécanique de vos conduits et cheminées.

"Tous les jours, aérez au moins 10 minutes votre logement et ne bouchez jamais les entrées d’air", préconise Santé Publique France. En cas de coupure d’électricité, installez impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :