Rhume de bébé : comment soigner un nourrisson enrhumé ?

Il n’est pas rare qu’un nourrisson déclenche son premier rhume vers l’âge de 3 mois. Sans gravité et même s’il guérit spontanément en une semaine, une consultation chez le médecin généraliste ou le pédiatre peut être recommandée pour soulager les symptômes inconfortables tant pour le bébé que pour ses parents…

Définition

Le rhume de bébé, ou rhinopharyngite est une inflammation de la sphère oro-pharyngée et nasale, souvent causée par un virus. C’est environ vers 3 mois que le premier rhume apparait chez l’enfant, car il commence à être gardé en crèche ou en collectivité. Il s’agit d’une affection bénigne, mais qui provoque des symptômes inconfortables pour l’enfant et qui le rendent grognon. Un grand nombre de virus peuvent être responsables du rhume du jeune enfant.

Chiffres

Le rhume chez le nourrisson est extrêmement fréquent et se développe au cours d’épidémies hivernales. On estime que jusqu’à l’âge de 6 ans, un enfant peut avoir jusqu’à une cinquantaine de rhumes tant le nombre de virus pouvant les provoquer est grand et l’immunité de l’enfant en maturation.

Les symptômes

Le rhume du nourrisson se manifeste par divers symptômes :

  • Des éternuements fréquents ;
  • Des écoulements nasaux clairs ;
  • Un larmoiement ;
  • Un nez bouché ;
  • Une toux plutôt sèche ;
  • Des difficultés d’alimentation, voire des vomissements ;
  • Des diarrhées ;
  • Un état grognon ;
  • Une fièvre, généralement peu élevée.

Photo : le rhume chez le nourrisson peut donner de la fièvre souvent peu élevée

Rhume de bébé : comment soigner un nourrisson enrhumé ?© Fotolia

Causes

Le rhume du nourrisson est d’origine virale dans plus de 90 % des cas. Il apparait vers l’âge de 3 mois lorsque le nourrisson n’est plus protégé par les anticorps de sa mère et que son système immunitaire n’est pas encore mature. Plusieurs virus peuvent être responsables, et à chaque fois que le bébé en rencontre un, le rhume récidive, d’où la grande fréquence de la rhinopharyngite chez le jeune enfant.

Facteurs de risques

Le rhume apparait plus fréquemment chez l’enfant gardé en collectivité ou qui a des frères et sœurs en bas âge. Les enfants nés prématurément ou de faible poids sont plus à risque.

Durée

Le rhume du bébé dure environ une semaine. Cependant certains symptômes, comme la rhinite peuvent persister à minima pendant 2 à 3 semaines, ce qui souligne encore l’importance du mouchage du nourrisson, pour éviter l’évolution vers une complication respiratoire.

Contagion

Le rhume étant d’origine virale, il est très contagieux. Le virus peut se transmettre par les gouttelettes de salive, via la toux ou les mains. C’est pourquoi, le respect des règles de prévention et des mesures d’hygiène permet de limiter les épidémies, surtout  lorsque l’on a un nourrisson à la maison.

Rhume : faut-il emmitoufler son bébé ?

Mon conseil de médecin généraliste :

"L’adage « tu vas prendre froid » n’a aucune valeur scientifique, le virus ne se transmettant pas par le froid. Il est inutile de sur-couvrir un bébé et il est très important de bien aérer se chambre de façon régulière."

Qui, quand consulter ?

Lors du premier épisode de rhume chez le bébé, il peut être utile de consulter son médecin généraliste ou son pédiatre à la fois pour être rassuré et pour connaître la conduite à tenir en cas de rhume. Il est également nécessaire de consulter son médecin traitant si la fièvre persiste ou si l’enfant présente des comportements inhabituels. Une otite peut se cacher derrière le rhume sans que l’enfant ne puisse exprimer sa douleur. Une gêne respiratoire doit évidemment pousse à consulter en urgence.

Photo : un rhume chez le bébé doit donner lieu à une consultation surtout si les symptômes perdurent

Rhume de bébé : comment soigner un nourrisson enrhumé ?© Istock

Complications

Le rhume entraîne rarement des complications chez le bébé. Celles-ci doivent être suspectées devant la persistance de symptômes, notamment de la fièvre, devant un écoulement purulent ou un changement dans le comportement de l’enfant. Les complications du rhume peuvent être :

  • Une otite, la plus fréquente ;
  • Une sinusite ;
  • Une pharyngite ;
  • Une bronchite ;
  • Une pneumonie.

Examens et analyses

Aucun examen complémentaire, ni analyse n’est nécessaire face à un rhume chez l’enfant. Ce n’est qu’en présence de complications respiratoires qu’un bilan biologique sanguin et une radiographiedes poumons pourront être prescrits.

Traitements

Même si un rhume guérit spontanément, des traitements permettront de soulager le bébé de ses symptômes inconfortables et de limiter le risque de complications. Aucun antibiotique n’est nécessaire, en l’absence de surinfection. Un grand nombre de médicaments sont contre-indiqués chez l’enfant de moins de 2 ans et l’avis du médecin peut être nécessaire pour éviter l’auto-médication qui peut être dangereuse.

Le lavage du nez du bébé

Le lavage du nez du nourrisson est l’élément essentiel du traitement du rhume, ainsi qu’en prévention. Il doit être pratiqué avant les repas et avant le coucher et autant de fois que nécessaire quand le bébé est enrhumé.

Lavage du nez de bébé : comment bien l'effectuer ?

Mon conseil de médecin généraliste : 

" Allonger le bébé sur le dos, en surélevant légèrement la tête. Tourner la tête d’un côté. Instiller le sérum physiologique dans la narine la plus haute puis la boucher, le liquide doit ressortir par l’autre narine. Changer de côté puis répéter la même manœuvre. L’utilisation de sprays nasauxà l’eau de mer est également possible pour faire les lavages de nez des nourrissons. Le mouche-bébé peut être utilisé après un lavage au sérum physiologique. Il permet d’aspirer les sécrétions restant à évacuer. Les bébés peuvent s’agiter au cours du mouchage car ce geste ne leur est pas très agréable mais ils ressentent un soulagement rapide, car cela permet de déboucher efficacement leur nez."

L’alimentation du bébé pendant le rhume 

L’alimentation et l’appétit du nourrisson peuvent être modifiés pendant un rhume, en raison du nez bouché et de la perte de goût. Il ne faut jamais forcer un bébé à manger, mais lui proposer souvent et en petites quantités, pour éviter les vomissements et assurer une hydratation suffisante, surtout s’il a de la fièvre.

Le traitement de la fièvre

Au cours du rhume du nourrisson, la fièvre est généralement modérée. Elle doit donc être traitée en fonction de la tolérance de l’enfant. Le paracétamol peut être administré chez le tout-petit s’il présente un inconfort avec sa fièvre. Si son comportement n’est pas modifié, le traitement n’est pas obligatoire. Le bain à 2 degrés en dessous de sa température n’est à donner que si la fièvre est mal tolérée et résistante aux antibiotiques. Il est recommandé de ne pas trop couvrir le bébé et de le laisser en body s’il a de la fièvre.

L’atmosphère doit être fraîche et calme

Il est nécessaire de ne pas surchauffer la chambre du bébé et de l’humidifier en faisant, par exemple, sécher du linge humide dans sa chambre. Il est recommandé de surélever légèrement la tête du lit du bébé pour qu’il respire mieux.

L’homéopathie

L’homéopathie peut représenter un complément à la prise en charge du rhume du nourrisson. Elle ne doit en aucun cas se substituer aux recommandations de base. L’homéopathie doit être utilisée uniquement sur les conseils d’un médecin homéopathe. L’administration des granules d’homéopathies chez le nourrisson se fait par dilution dans un biberon d’eau à proposer au bébé tout au long de la journée.

L’homéopathie peut également être utilisée en prévention lors des épidémies de rhume ou chez l’enfant présentant des rhumes à répétition.

Photo : l'homéopathie peut-être utilisée en traitement curatif et préventif contre le rhume 

Rhume de bébé : comment soigner un nourrisson enrhumé ?© Adobe Stock

Rhume : peut-on utiliser des huiles essentielles pour soigner un bébé ?

Mon conseil de médecin généraliste :

"Evitez l’utilisation d’huiles essentielles avant l’âge de 3 mois."

Prévention

Le rhume de l’enfant est très contagieux, du fait de son origine virale. Pour éviter la propagation de l’épidémie, des mesures simples peuvent être suivies :

  • Éviter les contacts directs de personne à personne par des baisers ou par les mains ;
  • Éviter les contacts indirects : par des objets souillés par la salive comme les jouets, la vaisselle ou le linge de toilette, d’autant plus que le nourrisson ne sait pas se protéger lors des éternuements ou de la toux ;
  • Ne pas surchauffer les pièces en conservant une température comprise entre 18 et 20 degrés et en humidifiant l’atmosphère ;
  • Aérer régulièrement la chambre de l’enfant, plusieurs fois par jour ;
  • Se laver les mains très régulièrement au savon ou avec une solution hydro-alcoolique après avoir fait les soins du nourrisson ;
  • Ne pas exposer l’enfant à la fumée du tabac ou à la pollution.

Sites d’informations et associations

Des informations complémentaires sur le rhume du nourrisson et sa prise en charge sont disponibles sur des sites canadiens et québécois, spécialisés en pédiatrie :

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.