Douleurs à l'aine : est-ce la cruralgie ?

Publié le 17 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
La cruralgie, appelée aussi névralgie crurale, peut s’avérer très invalidante. La cruralgie s’accompagne de symptômes bien spécifiques qui doivent alerter, notamment des douleurs intenses dans l’aine et sur tout le trajet du nerf fémoral.
Publicité

6754346-inline-500x365.jpg© Istock

Cruralgieet douleur dans l’aine

L’aine est la zone située entre le haut de la cuisse et la partie basse de l’abdomen. Elle est parfois le siège de douleurs plus ou moins importantes d’origines diverses: musculaire, infectieuse, articulaire ou encore nerveuse. Dans ce dernier cas, le nerf crural, ou nerf fémoral, est généralement en cause lorsqu’il est compressé au niveau des vertèbres lombaires. La racine nerveuse étant irritée du fait de cette compression, des douleurs inguinales plus ou moins sévères apparaissent. On associe donc fréquemment cruralgie et douleur dans l’aine, mais ce n’est pas le seul symptôme causé par cette atteinte nerveuse.

Cruralgie: symptômes

La cruralgie, qui peut être due à une hernie discale, se manifeste dans la majorité des cas de façon brutale par une douleur intense qui suit le trajet du nerf fémoral. Elle commence au niveau des lombaires et de la fesse, continue vers la hanche, puis passe sur la face antérieure de la jambe – de l’aine à la cuisse – pour descendre ensuite vers le genou et parfois jusqu’au pied.En parallèle, le patient se plaint de paresthésies de type picotements ou fourmillements dans la cuisse, au niveau du mollet ou dans toute la jambe. Si les paresthésies ne sont pas douloureuses, elles sont en revanche désagréables.L’hypoesthésie est tout aussi fréquemment associée à une cruralgie, en plus d’une douleur dans l’aine. Il s’agit d’une perte de sensation au niveau du membre inférieur.Enfin, dans certains cas, le patient éprouve des difficultés à lever sa jambe, la cruralgie pouvant entraîner un déficit moteur plus ou moins sévère.

Publicité
Publicité

Cruralgie: un cas d’urgencechirurgicale?

La cruralgie peut parfois justifier une consultation en urgence et une prise en charge chirurgicale sans délai. C’est le cas lorsque:- la douleur ressentie par le patient est difficilement supportable, de jour et/ou de nuit : aucune position ne le soulage, qu’il soit debout, assis ou couché ;- le patient présente un déficit moteur majeur ;- des troubles sensoriels, urinaires ou digestifs apparaissent.En l’absence de prise en charge urgente, des lésions neurologiques définitives sont à craindre du fait de l’extrême compression du nerf crural.Même en dehors de ce cas de figure, n’attendez pas pour consultersi vous pensez souffrir d’une cruralgie. Connue pour être beaucoup plus douloureuse qu’une sciatique, la cruralgie se révèle vite invalidante au quotidien. En l’absence de traitement, elle peut perdurer pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il est donc recommandé de consulter dès les premiers symptômes d’une cruralgie.Une consultation est tout aussi importante lorsque la cruralgie s’installe peu à peu, sans entraîner de douleur particulière, mais qu’elle s’accompagne de fièvre. Un bilan s’impose afin de rechercher une cause sous-jacente, autre que la hernie discale.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X