Fracture spontanée : définition

Publié le 05 Avril 2016 à 12h45 par La Rédaction Médisite
Tout le monde sait ce qu’est une fracture osseuse. Elles sont généralement dues à un choc violent, à un traumatisme. Néanmoins, il existe d’autres types de fractures, des fractures dites spontanées. Mais de quoi s’agit-il au juste et comment une fracture peut-elle survenir spontanément ?
©Fotolia

Fracture spontanée : définition

Comme leur nom l’indique, les fractures spontanées sont des fractures osseuses qui surviennent spontanément, c’est-à-dire en l’absence de tout traumatisme. En effet, il faut normalement un choc important (accident de voiture par exemple) ou une torsion particulièrement violente pour entraîner une fracture osseuse. Ce n’est pourtant pas le cas lorsqu’on constate la présence d’une fracture spontanée.

Causes des fractures spontanées

Les fractures spontanées s’observent dans le cadre de certaines pathologies. On les retrouve par exemple en cas d’ostéoporose, c'est-à-dire lorsque les os se fragilisent et qu’ils perdent leur densité osseuse et donc leur résistance. Cette fragilisation augmente le risque de fracture, notamment au niveau du col du fémur, du poignet ou des vertèbres qui se tassent (s’écrasent) après un traumatisme même minime. Des fractures spontanées peuvent également être retrouvées dans certains cancers des os (ou en cas de cancers ayant entraîné des métastases osseuses). C’est également le cas dans certaines pathologies génétiques rares telles que la maladie des os de verre (également appelée ostéogenèse imparfaite ou maladie de Lobstein).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Fracture spontanée