Douleur : merci la testostérone ?

Publicité

[22 janvier 2007 - 13:59]

«La douleur est-elle sexiste?» Il semblerait que oui, à en croire un article paru dans la revue spécialisée Medecine/Science. Et au petit jeu des comparaisons, les femmes seraient moins résistantes...

Ainsi donc, l’homme ne serait pas si douillet que le prétend volontiers la croyance populaire. Des chercheurs canadiens montrent en effet, que les femmes auraient des seuils de tolérance à la douleur inférieurs à ceux de leurs congénères de sexe masculin. La raison du phénomène se situerait au niveau des hormones sexuelles.

Publicité
Publicité

Comme le soulignent les auteurs, ces dernières ont «très probablement un rôle à jouer sur les mécanismes excitateurs et inhibiteurs de la douleur. La testostérone aurait ainsi un rôle protecteur». Un constat qui selon eux, pourrait expliquer pourquoi les «maladies accompagnées de douleurs chroniques seraient plus fréquentes chez la femme que chez l’homme». Une hypothèse qui demande pour le moins, à être creusée...

Source: Médecine/Science, n°12, vol.22

mots-clés : Douleurs chroniques

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X