Sommaire

Existe-t-il des contre-indications ?

Existe-t-il des contre-indications ?© Istock

L’avantage du jeûne intermittent, c’est que presque tout le monde peut le pratiquer, puisqu’il est facilement adaptable. “Le jeûne nocturne consiste à redonner un rythme cohérent à son corps, il est donc plus durable, et certaines personnes l’adoptent tout au long de l’année”.

Romain Vicente précise toutefois qu’il existe quelques contre-indications au fasting : l’insuffisance hépatique, le diabète de type 1, l’hyperthyroïdie, un IMC trop bas, des carences importantes, des troubles du comportement alimentaires ou encore tout simplement le fait d’être angoissé à l’idée de jeûner. “Trop de stress pourrait annihiler les effets positifs de ce régime alimentaire”.

Les personnes très âgées, ou fatiguées après une sortie de grippe, devraient aussi éviter le fasting. Pour ce qui est des femmes enceintes et des enfants, le jeûne intermittent peut être pratiqué sous certaines conditions : “en cas de forte prise de poids ou d’obésité, seulement sur quelques heures et avec un bon suivi médical”. Si vous prenez des médicaments, il est plus prudent de consulter votre médecin avant de vous lancer.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.