Sommaire

Jeûnez pour prévenir le cancer du sein

Jeûnez pour prévenir le cancer du sein© getty

Le jeûne intermittent n'a décidémment pas fini de nous surprendre. Une étude parue au sein de la revue Nature le 25 janvier 2021 et menée par l’Université de Californie San Diego vient de démontrer que le fasting pourrait être efficace pour prévenir le cancer du sein.

Cancer du sein : les chercheurs préconisent une fenêtre de 8 heures pour manger

Les chercheurs recommandent une alimentation réduite à une fenêtre de 8 heures dans la journée "par opposition au grignotage, ou encore aux habitudes alimentaires occidentales basées sur 3 ou 4 repas par jour".

Ce concept montre chez la souris une réduction le risque de cancer. Le moment où l’on s’alimente semble en effet exercer un impact significatif sur le risque de cancer. En clair, les scientifiques s'intéressent non pas à ce que vous mangez mais la plage horaire à laquelle vous manger.

Précisément, le jeûne intermittent permettrait d’améliorer considérablement les niveaux d'insuline et de réduire la croissance tumorale.

Jeûne intermittent : il pourrait prévenir d'autres cancer liés à l'obésité

Les chercheurs ont également fait leurs tests sur des souris femelles présentant des conditions hormonales post-ménopausiques. Car la ménopause, comme l’obésité, peut perturber les rythmes circadiens, ce qui peut conduire au développement d'une résistance à l'insuline, puis au développement de maladies chroniques comme le cancer.

Selon leurs conclusion, le jeûne intermittent permettrait de prévenir le cancer du sein et probablement d’autres cancers liés à l’obésité : "de précédentes recherches ont montré que l'obésité augmente le risque de différents cancers en exacerbant la réponse à l'insuline et en modifiant les rythmes circadiens", rappelle l'auteur principal le Dr Nicholas Webster, professeur à l'UC San Diego.

Le meilleur moment pour jeûner

Si vous ne savez pas à quel moment de la journée le jeûne est le plus efficace, prenez en compte les résultats d'une autre étude américaine (Columbia University Irving Medical Center à New York). Elle a montré qu'une augmentation de la variabilité quotidienne des calories consommées après 20 h était liée à une augmentation du tour de taille et de l'indice de masse corporelle, un marqueur de la graisse corporelle et état de poids corporel, ce qui aura une incidence sur vos risques de développer un cancer. De nombreux spécialistes s'accordent à dire que jeûner le soir est la meilleure alternative.

"Une alimentation limitée dans le temps a un effet positif sur la santé métabolique et ne déclenche pas la faim et l'irritabilité contrairement au jeûne à long terme ou à la restriction calorique. Le jeûne intermittent entraine des effets métaboliques bénéfiques et constitue une stratégie peu coûteuse mais efficace à prévenir et inhiber le cancer du sein". Dr Nicholas Webster, professeur à l'UC San Diego.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.