Sommaire

Maladies cardiovasculaires : jeûner est bénéfique pour la tension

Maladies cardiovasculaires : jeûner est bénéfique pour la tension© Istock

Une étude menée par des nutritionnistes et cardiologues du Baylor College of Medicine (USA) et publiée en 2021 révèle que le jeûne intermittent pourrait réduire la tension artérielle. Selon les chercheurs, ce serait le régime idéal pour réguler de façon naturelle son poids et pour mieux contrôler sa tension.

Hypertension : le jeûne la réduirait en régulant le microbiote

Les chercheurs américains sont partis d'un constat : un microbiote [ensemble des microorganismes du tractus digestif humain, ndlr] perturbé rend sujet à l'hypertension. Or, il se trouve que les personnes qui pratiquent le jeûne intermittent parviennent mieux à équilibrer leur microbiote. C'est ce qui a amené les scientifiques à évaluer les effets du jeûne intermittent sur la régulation de la tension.

En menant leurs tests sur des souris touchées par l'hypertension, l’équipe a montré qu’un accès limité à la nourriture impliquait un baisse significative de leur pression artérielle. "En cas de jeûne intermittent, les altérations des produits du métabolisme des acides biliaires jouent le rôle de médiateurs de la régulation de la pression artérielle", soulèvent les chercheurs à l'issue de leur étude.

Concrètement, les souris hypertendus présentaient des niveaux d’acides biliaires plus faibles que celles en bonne santé. Et il se trouve que celles qui ont été soumises au jeûne intermittent présentaient encore plus d'acides biliaires que celles en bonne santé, soumises à une alimentation normale. Conclusion : les chercheurs estiment que le jeûne intermittent pourrait être bénéfique en cas d'hypertension en remodelant la composition du microbiote intestinal.

Coeur : quel est le meilleur moment pour jeûner ?

Si vous ne savez pas à quel moment de la journée le jeûne est le plus efficace, prenez en compte les résultats d'une autre étude américaine (Columbia University Irving Medical Center à New York) qui recommande de jeûner le soir. Dîner après 20 h serait liée à une augmentation du tour de taille et de l'indice de masse corporelle, un marqueur de la graisse corporelle et état de poids corporel, ce qui aura une incidence sur vos risques de développer de l'hypertension ainsi que d'autres maladies cardiaques. De nombreux spécialistes s'accordent à dire que jeûner le soir est la meilleure alternative.

Comment le jeûne intermittent favorise l'autophagie

L’étude iranienne de 2012 montre aussi que le jeûne alterné peut réduire le risque de maladies coronariennes chez les femmes en surpoids. D’autres travaux, datés de 2016, montrent que la méthode 16/8 permet de limiter l’apparition de maladies cardiovasculaires et de diabète.

“Les travaux de Yoshinori Ohsumi, prix Nobel de médecine en 2016, révèlent que le jeûne intermittent favorisent l’autophagie”, processus par lequel les cellules peuvent se nettoyer et se régénérer, explique Romain Vicente. Lorsque ce phénomène est déréglé, les déchets s’accumulent dans les cellules et de nombreuses pathologies peuvent survenir, comme Alzheimer, Parkinson ou certains cancers. En 2010, d’autres chercheurs ont aussi montré le lien entre le fasting et l’autophagie.

Le naturopathe rappelle que “le diabète, l’hypertension et le cholestérol sont des maladies de civilisation, qui résultent d’un encrassage de l’organisme”. En dégraissant le corps - et notamment le foie - le jeûne intermittent permet “une évolution positive des paramètres vitaux”. Bien sûr, “l’alimentation ne fait pas tout, mais c’est une option thérapeutique de premier plan que l’on ne devrait plus négliger”, selon l’expert.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.