Salmonelles : du morbier au lait cru retiré de la vente suite à 3 décès

Des fromages morbiers au lait cru de la société Perrin font l'objet d'une procédure de retrait et de rappel, suite au signalement de treize personnes atteintes de salmonellose.

Vendredi 7 février, le Ministère de l’Agriculture a sonné l’alerte. Treize personnes infectées par la même souche de “Salmonella Dublin” ont été identifiées par le Centre national de référence des salmonelles à l’Institut Pasteur.

D'après Santé Publique France, trois d'entre elles seraient déjà décédées "sans présumer toutefois de la responsabilité de la salmonellose dans le décès".

Du morbier au lait cru infecté par la salmonelle retiré de la vente

Des investigations ont identifié un lien entre la consommation de morbier au lait cru de l'entreprise Perrin, basée dans le Doubs, et ces malades.

À titre de précaution, la société procède donc ce jour au retrait de la vente et à un rappel des morbiers au lait cru suivants :

  • Meules entières des lots : n°23240923 (DLUO 10/02), 23240924 (DLUO 01/02), 23271122, 23271123, 23271124, 23271125, 23271126 et 23271127 (DLUO au 05/03 et 30/03).
  • Lot de découpe : n°13 (DLC au 12/02).

Ces produits sont commercialisés dans les rayons des supermarchés et hypermarchés (GMS) sur tout le territoire français et sont identifiables par le numéro d’agrément (FR 25-155-001 CE) apposé sur le fromage.

Les autorités sanitaires recommandent aux personnes qui détiennent encore les produits concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.

Par ailleurs, les personnes qui auraient déjà consommé ces produits et qui subiraient divers troubles gastro-intestinaux sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

En l’absence de symptômes dans les 7 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s'inquiéter et de consulter un médecin.

Quels symptômes de salmonellose ?

Les infections par des bactéries du genre Salmonella représentent la deuxième cause de maladies d’origine alimentaire en Europe.

Photo : Salmonella Typhimurium

Photo : Salmonella Typhimurium© Creative Commons

Auteur : Volker Brinkmann, Institut Max Planck de biologie des infections, Berlin, Allemagne. 5 avril 2005. Sources : Une nouvelle approche d'exploration de données relie systématiquement les gènes aux traits. PLoS Biology Vol. 3/5/2005, e166 doi: 10.1371 / journal.pbio.0030166 Crédit CC : https://creativecommons.org/licenses/by/2.5/deed.en

Elles se manifestent par une gastro-entérite, parfois aigüe : fièvre, diarrhée, vomissements et douleurs abdominales.

La durée d’incubation est généralement de 1 à 2 jours et dépend de la dose ingérée, de la santé de la personne et des caractéristiques de la souche.

Bien que cette infection se résolve généralement en quelques jours, les conséquences peuvent être graves chez certaines personnes, notamment celles :

  • atteintes de malnutrition ;
  • souffrant de certaines maladies (achlorhydrie, hypochlorhydrie ou maladie néoplasique) ou sous traitement contre l’acidité gastrique ;
  • sous antibiothérapie à large spectre ;
  • très jeunes, tels que les nourrissons ;
  • au système immunitaire affaibli (maladie auto immune, etc.).

Dans ces cas-là, une infection par les salmonelles peut devenir très grave, voire mortelle.

Bon à savoir : la meilleure protection contre la salmonellose est la cuisson des aliments, en particulier des viandes, à au moins 65 °C pendant 5 à 6 minutes.

Pour le steak haché congelé ou surgelé, la cuisson doit être effectuée sans décongélation préalable car elle augmente le risque de multiplication bactérienne.

Comment on attrape la salmonelle ?

Le réservoir principal des salmonelles est l’animal.

Ces bactéries peuvent être présentes dans le tube digestif des mammifères (porcs, bovins) et des oiseaux (volailles domestiques) sans que ceux-ci ne présentent de symptômes. Certaines souches peuvent également provenir d’animaux à sang froid (reptiles, tortues) ou encore d’animaux aquatiques (mollusques, poissons).

Les salmonelles présentes dans les matières fécales des animaux peuvent contaminer les pâturages, les sols et l’eau, puis y survivre pendant plusieurs mois. L’environnement et l’eau non traitée peuvent donc également représenter une source de contamination.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Signalement de cas de salmonelloses : retrait et rappel de morbier au lait cru, Ministère de l'agriculture, 7 février 2020.

Salmonellose, Anses, 22 décembre 2017.

La rédaction vous recommande sur Amazon :