Rappel de merguez pour cause d’éclats métalliques

Des merguez de la marque Jean Rozé ont fait l’objet d’un rappel… à cause de la présence d’éclats métalliques.

Attention, danger ! Si vous pensiez faire un barbecue ce soir, vous pouvez jeter vos merguez. Celles de la marque Jean Rozé risqueraient de vous blesser à cause de bouts métalliques présents dans le produit.

De petits morceaux métalliques contenus dans les merguez

Ces merguez vendues dans les magasins Intermarché sont retirées de la vente à cause de dangereux morceaux métalliques. Si vous en avez acheté, la marque conseille de ne pas consommer ce produit et de le détruire. Vous pouvez aussi le ramener en point de vente pour vous faire rembourser.

Pour l’identifier, voici quelques informations supplémentaires à prendre en compte :

  • Conditionnement :barquette sous atmosphère protectrice
  • DLC :10/09/2019
  • Code-barres :3 250 391 589 630
  • Lot :J92341292
  • Numéro d’identification vétérinaire :FR-35.136.002-CE
  • Source :intermarche.com

Que faire si l’on avale un éclat métallique ?

Habituellement, 80 à 90 % des corps étrangers ingérés passent spontanément dans le tube digestif sans nécessiter de manœuvres médicales pour les retirer. La chirurgie n’est requise que dans moins de 1 % des cas.

Il s’agit souvent de pièces de monnaie, de boutons, de piles, de morceaux de fer, d’aiguilles, d’arêtes de poisson, d’os, de crayons, de parties ou de pièces de jouets en plastique ou en bois… Mais aussi des dosettes de lessive, des médicaments, des barrettes de cannabis… qui font en plus courir un risque d’intoxication.

L'ingestion de ces corps étrangers peut entraîner deux types de complications :la perforation du tube digestif si l'objet est tranchant (comme du verre, des clés ou une lame de rasoir) : elle peut causer une péritonite ou une hémorragie.

Les symptômes à surveiller sont des douleurs abdominales soudaines et intenses, de la fièvre, des nausées et vomissements ou encore du sang dans le selles et un ballonnement de l'abdomen. Dans ce cas, une prise en charge chirurgicale est nécessaire.

Si l'élément est gros, une occlusion intestinale peut survenir : les malades souffrent de douleurs abdominales, de crampes, et d'une enflure de l'abdomen. Ils peuvent aussi être en incapacité d'aller à la selle ou de faire des gaz.

DU côté de la prise en charge, cela dépendra du type d'objet avalé et des signes présentés. Si la personne ne présente aucun symptôme et que l'élément n'est pas coupant, il suffit d’attendre qu’il s'élimine seul. Manger de la mie de pain ou boire de l’eau peut aider le corps étranger à passer.

L'attente peut se faire à domicile, mais une surveillance clinique et radiologique permet de vérifier que la progression se passe bien, jusqu'à l'évacuation.

Dans presque 40 % des cas, le blocage d'un corps étranger ou d'un aliment permet de découvrir un facteur de risque préexistant tel qu'une sténose peptique (un rétrécissement de l'œsophage).

Si les symptômes et la douleur empirent, une extraction endoscopique ou une opération chirurgicale peuvent être décidées. En effet, des lésions des muqueuses peuvent apparaître en une heure, des dégâts musculaires en deux à quatre heures et une perforation en huit à douze heures.

Par ailleurs, les ingestions dites “volontaires” sont très dangereuses. Elles concernent surtout des objets acérés ou des ustensiles de cuisine. Elles nécessitent presque toujours une extraction endoscopique, voire chirurgicale.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.