Rappel de beignets de crevettes Casino, pour présence éventuelle de Listeria

Des beignets de crevettes de la marque de distributeur de Casino “Saveurs d’Ailleurs” font l’objet d’un rappel. Ils pourraient être contaminés par la Listeria.
Rappel de beignets de crevettes Casino, pour présence éventuelle de ListeriaIstock

Vous aviez prévu des beignets de crevettes au dîner ? S’il s’agit d’un assortiment de huit pièces de la marque “Saveurs d’Ailleurs” acheté dans les magasins Casino, mieux vaut y renoncer… Ces barquettes de 140 g sont suspectées d’être contaminées par la Listeria, et font l’objet d’un rappel.

L’enseigne demande aux personnes qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente, afin de se faire rembourser. Ces derniers portent le numéro de lot 192723, et le code-barres 3222477068551. Leur date limite de consommation est fixée au 28 juillet 2019, et certains de ces produits ont été commercialisés depuis le 5 juillet.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez appeler gratuitement le service consommateur au 0 800 13 30 16, du lundi au vendredi, de 8h à 18h. Ce même produit avait déjà fait l’objet d’un rappel en juin dernier, également pour “présence éventuelle de Listeria”.

Listériose : quels sont les risques ?

Chaque année, 300 à 400 cas de listériose sont diagnostiqués en France. Selon l’Institut Pasteur, elle est mortelle dans 30 à 40 % des cas survenant en dehors de la grossesse. En cause, la consommation d’aliments contaminés par la Listeria - les plus à risque étant les produits laitiers, la charcuterie et la viande mal cuite, les produits de la mer et les végétaux.

Les symptômes se déclarent après une période d’incubation allant de quelques jours à deux mois. Ils se caractérisent par de la fièvre et des maux de tête, qui peuvent être accompagnés de nausées, diarrhées, vomissements et maux de ventre. Chez les femmes enceintes, la maladie peut aussi être asymptomatique, ou donner lieu à des symptômes similaires à ceux de l’état grippal.

La Listeria peut aussi libérer une toxine dans l’organisme, et donner lieu à des complications neurologiques. Chez les personnes dont le système est plus fragile - femmes enceintes, jeunes enfants, personnes âgées et patients immunodéprimés - cette maladie peut avoir des conséquences dramatiques. Fausse couche, septicémie, méningite, encéphalite voire décès du patient font partie des risques encourus.

Comment diagnostique-t-on la listériose ?

Des analyses microbiologiques sont nécessaires pour poser le diagnostic de la listériose. Cela passe généralement par une prise de sang, mais aussi par d’autres prélèvements (placenta ou liquide céphalo-rachidien, par exemple). Si la présence de Listeria monocytogenes est mise en évidence, la maladie est confirmée.

En outre, il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire depuis 1998. Cela signifie que le médecin ou le laboratoire ont l’obligation d’informer les autorités sanitaires qu’un cas de listériose a été diagnostiqué.

Listériose : comment la traiter, comment la prévenir ?

Le traitement de la listériose passe par la prise d’antibiotiques, qui sont d’autant plus efficaces s’ils sont administrés rapidement. Malheureusement, ces médicaments n’empêchent pas toujours les complications dues à la maladie.

Le mieux reste donc la prévention, qui consiste à respecter quelques règles d’hygiène en faisant la cuisine, et à éviter de consommer certains aliments. Les personnes fragiles doivent être particulièrement prudents, et zapper la charcuterie (jambon cru ou cuit, pâté, rillettes…), la viande bleue ou saignante, les produits de la mer (poissons fumés, tarama, coquillages crus, sushis…), certains produits laitiers (lait cru, fromage à pâte molle à croûte fleurie…). On se méfie aussi des crudités en sachet et des graines germées.

Au moment de faire la cuisine, il est important de bien se laver les mains avant et après la manipulation des aliments, et de nettoyer chaque ustensile (couteau, planche à découper…) et le plan de travail s’ils ont été en contact avec des aliments crus. On évite aussi d’utiliser les mêmes ustensiles pour les aliments crus et cuits, et on préfère les produits préemballés à ceux achetés à la découpe. La viande et le poisson doivent être bien cuits à cœur, les légumes et les herbes soigneusement lavées avant de les déguster.

Enfin, il est recommandé de respecter les dates limites de consommation et les conseils de stockage indiqués sur les emballages. Les aliments crus doivent être conservés séparément des aliments cuits, et les éventuels restes, conditionnés dans une boîte hermétique et consommés dans les trois jours.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): Rappel produit : 8 beignets de crevettes 140g de marque Saveurs d’Ailleurs (Casino), Oulah, 23 juillet 2019. 
Listériose, Institut Pasteur, octobre 2018. 
Listériose, Ministère des Solidarités et de la Santé, 19 avril 2019.