Rappel de tomates concassées pour cause de substances mortelles

Des tomates pelées et concassées de la marque "Gotxoki" viennent d’être rappelées. Ces légumes sont contaminés par la Datura, une plante sauvage qui peut provoquer des troubles hépatiques, nerveux et sanguins mortels.

Vous aviez prévu de préparer une bonne sauce tomate ce soir ? Arrêtez-tout. Le 25 septembre 2019, le site Oulah.fr informe que les tomates pelées et concassées de la marque GOTXOKI risqueraient de vous intoxiquer.

Des tomates contaminées aux graines de Datura

La marque "GOTXOKI" vient de rappeler un lot de boîtes de tomates de 390 grammes. La société ELIKA, qui distribue ces produits, indique qu’ils sont potentiellement contaminés par des graines de Datura, une plante sauvage connue pour sa forte teneur en alcaloïdes toxiques pour l’homme.

Pour bien identifier ces produits, voici quelques informations supplémentaires à prendre en compte :

  • Code-barres : 3 524 670 301 023
  • DDM : 31/12/2021
  • Lot : L9203B entre 21:09 et 21:19 inclus

La marque invite les personnes qui détiendraient ce lot à ne pas le consommer, à le détruire ou à le ramener au point de vente afin de se faire rembourser.

En cas de questions sur ce rappel, vous pouvez joindre la société ELIKA au numéro suivant : +33 644 685 703 ou par email : [email protected]

La datura, une plante mortelle

De la famille des solanacées, la Datura est une plante qui pousse dans les champs. Qu’on la dise venue d’Asie ou d’Amérique centrale, elle semble en tout cas avoir été introduite en Europe au XVIe siècle. Élégante, elle étire ses tiges robustes en les divisant et peut atteindre deux mètres de hauteur.

Il ne faut cependant pas se fier à son apparence : malgré son esthétisme, elle contient des graines dangereuses. Celles-ci renferment des “alcaloïdes”, qui sont des substances très toxiques pour l'homme. De très petites quantités suffisent pour déclencher une intoxication.

Au niveau des effets, ces alcaloïdes peuvent provoquer un syndrome anticholinergique ou atropinique, qui se manifeste d’abord par des troubles périphériques (dilatation de la pupille et troubles de l’accommodation) de la tachycardie, de la vasodilatation et des troubles centraux (agitation, confusion, hallucinations…).

Les autres effets indésirables sont une sécheresse de la bouche, des troubles de la vue, de l’agitation, de la confusion, de la désorientation spatio-temporelle, des paroles incohérentes… De très petites quantités suffisent pour déclencher une intoxication, qui nécessite en général une hospitalisation. Les complications psychiatriques à long terme peuvent s’avérer irréversibles (bouffées ­délirantes, notamment).

Ces symptômes peuvent entraîner une intoxication modérée persistant 8 à 12 heures ou une intoxication sévère durant 2 à 3 jours. Selon certaines études, les effets peuvent perdurer jusqu’à 3 semaines. Pour information, 4 ou 5 grammes ingérés suffisent pour contenir une dose mortelle d’alcaloïdes.

Comme le rappelle le centre antipoison, le datura et ses préparations sont classés sur la liste I des substances vénéneuses. Ses composants sont classés dans la famille des hallucinogènes délirants.

En cas de présence des symptômes liés à la consommation de Datura, consultez très rapidement votre médecin ou le centre anti-poison de votre région.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :