Rappel de sauce piquante pour risque d'intoxication et de brûlures aux yeux

De la sauce Sriracha Hot Chili est retirée de la vente en raison d'un risque d'intoxication. Cette bouteille peut également s'ouvrir par mégarde et provoquer de douloureuses brûlures aux yeux.

Vous aimez ajouter de la sauce pimentée dans tous vos plats ? Arrêtez-tout. La sauce Sriracha Hot Chili de la marque Tuong Ot Sriracha est retirée de la vente pour plusieurs raisons.

De la sauce pimentée retirée de la vente

Tout d’abord, la sauce aurait fermenté dans la bouteille, rendant sa consommation dangereuse. Or, ce problème peut favoriser la propagation de bactéries pathogènes, qui peuvent gravement vous intoxiquer.

Un risque d'éclaboussures (en particulier des yeux) par la sauce très pimentée, est également possible à l'ouverture du produit.

Les personnes qui ont acheté ce lot sont donc invitées à ne pas le consommer, à le rapporter au point de vente ou à le détruire.

Pour l'identifier, voici quelques informations supplémentaires à prendre en compte :

  • Nom du produit : Sriracha Hot Chili Sauce
  • Marque : TUONG OT SRIRACHA
  • Lot : Bouteille de 740 ml
  • DDM : 01/03/2021

Brûlures des yeux : que faire ?

Bien que les paupières se ferment habituellement par réflexe pour protéger l’œil, il arrive que cela ne suffise pas et qu’il y ait des accidents. Des produits chimiques, irritants ou toxiques peuvent atteindre la surface de l’œil et causer des brûlures.

Les plus dangereuses sont celles causées par des acides.

En cas d’éclaboussure dans l'œil d’un liquide, le premier réflexe est de ne pas fermer les yeux. En effet, même si la brûlure est très douloureuse, la fermeture des paupières prolonge le contact de l’œil avec la substance chimique et peut aggraver la lésion.

Restez donc les yeux ouverts et rincez immédiatement votre œil avec de l’eau, avant l’arrivée du personnel médical. L’œil doit être irrigué en permanence pendant au moins 30 minutes, jusqu’à ce que le pH (la mesure de l’acidité ou de l’alcalinité) de l’œil soit normal. L’irrigation peut être poursuivie sur les lieux de l’accident, dans l’ambulance ou au service des urgences.

Le deuxième rinçage de l’œil sera effectué par le personnel médical avec une solution saline.

Par ailleurs, comme la douleur peut rendre l’ouverture de l’œil difficile, il faut qu’une autre personne aide à maintenir les paupières ouvertes pendant l’irrigation.
Les médecins peuvent instiller un collyre anesthésique dans l’œil lésé pour en faciliter l’ouverture.

Les médecins utilisent alors souvent un dispositif d’irrigation spécial qui est raccordé à une poche de solution saline, sous la paupière. La solution tombe du dispositif et irrigue l’œil.

Les médecins peuvent ensuite instiller une goutte de médicament (comme le cyclopentolate ou l’homatropine) qui dilate la pupille, détend les muscles de la partie pigmentée de l’œil (iris) et les empêche d’avoir des spasmes douloureux.

Des antibiotiques locaux sont également utilisés pour lubrifier l’œil et prévenir toute infection. Un ophtalmologue peut aussi administrer des collyres aux corticostéroïdes (comme la prednisolone) pendant un temps limité.

> Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.