Intermarché : rappel de pâte à tartiner pour risque d'allergie !

Vous aimez la pâte à tartiner ? Attention à celle de la marque Boerinneke. Elle contiendrait des amandes et des noix de Macadamia, deux allergènes bien connus.

De la pâte à tartiner retirée de la vente

Si vous comptiez manger de la pâte à tartiner au goûter, mieux vaut changer d’idée. La pâte à tartiner de la marque Boerinneke, vendu dans les magasins Intermarché, contiendrait des amandes et des noix de macadamia, non mentionnées sur l’étiquette.

Le problème ? De nombreuses personnes peuvent avoir une réaction allergique en consommant ces fruits secs.

Pour identifier ce produit, voici quelques informations supplémentaires à prendre en compte :

  • Libellé : Pâte à tartiner aux noisettes BOERINNEKE
  • Code EAN : 5 411 146 260 398
  • Lot : L 9220
  • DDM : 02/11/2020

Les personnes allergiques aux amandes et aux noix de Macadamia ne doivent pas consommer ce produit. Il est également possible de le rapporter dans le magasin où il a été acheté afin d’être remboursé.

En cas de questions, la société Rafina se tient à votre disposition pour tout complément d’information au numéro suivant : 06 02 24 68 83.

L’allergie aux fruits à coque

Les fruits à coque (appelés également fruits secs) sont des aliments dont on peut extraire de l'huile et dont la coque est solide.

S'ils sont très intéressants sur le plan nutritionnel, ils sont également très allergisants. Ils peuvent entraîner des réactions allergiques sévères. En voici la liste :

  • les amandes,
  • l'amande ;
  • la noisette ;
  • la noix (type noix de Grenoble) ;
  • la noix du Brésil ;
  • la noix de Macadamia ;
  • la noix de Pécan ;
  • la noix de cajou ;
  • la pistache.

Bon à savoir : l'arachide et une fabacée et non un fruit à coque. Les graines de courge et de tournesol, le pignon de pin, la châtaigne ne sont pas des fruits à coque. Ce sont des akènes ou des graines (leur enveloppe est souple). Enfin, la noix de coco et la noix de muscade ne sont pas non plus des fruits secs.

Par ailleurs, les fruits à coque font partie de la liste des 14 allergènes à déclaration obligatoire dans l'agro-alimentaire mais aussi dans certains métiers manuels (boulanger, charcutier...). Leur déclaration sur l'étiquette est obligatoire.

Réaction allergique : quels sont les symptômes ?

Les symptômes varient en fonction des personnes.

Chez certaines, l’allergie peut prendre une forme cutanée : urticaire et eczéma, et chez d’autres elle peut prendre une forme respiratoire (rhinite allergique, asthme allergique, etc).

Les allergiques peuvent également présenter des troubles digestifs (vomissements, nausées...). Pour les cas les plus sévères, il n’est pas impossible de faire face à un choc anaphylactique (qui sont d'ailleurs souvent dus à des allergies alimentaires).

L'allergie alimentaire à un fruit à coque est difficile à gérer car, même si la législation sur l'étiquetage protège les allergiques, il y a des pièges au moment de consommer des aliments.

À noter : certains produits comportent de nouveaux ingrédients auxquels on ne pense pas (comme par exemple des sauces contenant des noix de cajou, des plats industriels contenant des traces de noisette...).

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.