Si vous aviez prévu un bon plateau de fruits de mer prochainement, attention ! Des coques d’élevage de la marque “Les Viviers de Saint Colomban” font l’objet d’un rappel, pour présence de la bactérie Escherichia coli. Les consommer vous expose à un risque d’intoxication alimentaire sévère.

Le lot contaminé porte le numéro 19coq175 et a notamment été commercialisé au rayon “poissonnerie” des enseignes de supermarché Casino, depuis le 25 juin dernier. Il est recommandé de ne pas consommer ces coquillages et de les rapporter au point de vente.

L’entreprise “Les Viviers de Saint Colomban” se tient à la disposition des consommateurs pour répondre à leurs éventuelles questions, au numéro suivant : 02 97 52 26 66.

J’ai consommé des produits contaminés, qu’est-ce que je risque ?

La bactérie E. coli peut entraîner une intoxication alimentaire dans les trois jours qui suivent la consommation du produit contaminé. Chez la plupart des gens, celle-ci se caractérise par une diarrhée, des maux de ventre et/ou des vomissements.

En présence de ces symptômes, mieux vaut consulter son médecin au plus vite, en mentionnant avoir mangé des aliments infectés. En l’absence de signes dix jours après leur consommation, il est inutile de s’inquiéter.

Intoxications alimentaires : quelles sont les personnes les plus fragiles ?

L’intoxication peut toutefois s’avérer beaucoup plus grave chez les personnes dont le système immunitaire est plus fragile. C’est le cas des femmes enceintes, des jeunes enfants, des personnes âgés et des personnes immunodéprimées.

Les Shiga-toxines, produites par les E. coli, peuvent donner lieu à des diarrhées hémorragiques ou des atteintes rénales sévères, comme le syndrome hémolytique et urémique. Celui-ci peut être mortel, ou entraîner des complications neurologiques. Ces toxines peuvent également détruire la paroi des vaisseaux sanguins, et causer des problèmes de coagulation et d’hypertension chez certains patients.

Comment soigner une intoxication alimentaire ?

Chez les adultes en bonne santé, les symptômes de l’intoxication alimentaire disparaissent généralement d’eux-mêmes au bout de quelques jours. Pour éviter la déshydratation, il est recommandé de boire fréquemment de petites quantités d’eau. Si l’infection est sévère, ou touche une personne fragile, des antibiotiques peuvent être prescrits. Dans les cas les plus graves, et s’il y a des complications, l’intoxication alimentaire peut mener à une hospitalisation.

Sources

Rappel produit : Coque élevage de marque Les Viviers de Saint Colomban, Oulah, 8 juillet 2019. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.