Que faut-il faire en cas d’accident exposant au sang ? La conduite à tenir

Publicité

Devant tout accident avec exposition au sang (AES) ou tout rapport sexuel suspect, il faut s’adresser immédiatement à un médecin qui évaluera les risques.

Il enclenchera, en cas échéant, un traitement antiviral préventif dont l’efficacité est actuellement reconnue s’il est débuté dans les premières heures.

Il faut savoir que ces traitements préventifs sont disponibles dans tous les services d’urgence 24h sur 24. La délivrance hospitalière est exclusivement hospitalière et la prise en charge par l’assurance maladie est de 100%.

Publicité
Publicité

Immédiatement

Sur la peau : nettoyage avec de l’eau et du savon puis rinçage et antisepsie de contact pendant au moins 5 minutes avec de l’eau de javel diluée au 1/10, Dakin, alcool à 70° ou Bétadine solution dermique.

Au niveau des muqueuses, rinçage physiologique au sérum physiologique et à l’eau au moins 5 minutes.

Dans les deux premières heures

Il faut évaluer le risque auprès d’un médecin.

Dans les 4 premières heures

Si le médecin qui évalue le risque le juge nécessaire, un traitement préventif par bithérapie ou par trithérapie sera alors débuté.

La précocité de l’instauration du traitement est un élément clé de l’efficacité préventive.

Dans les 24 heures

S’il s’agit d’un accident professionnel, il faut le déclarer au médecin du travail

Dans les 48 heures

Le conseil médical, par le biais du médecin référant « SIDA » va décider ou non de poursuivre le traitement.

Source : GERES association action traitement

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X