Quand le langage corporel vous trahit. Les chercheurs de l'Université de Dayton aux Etats-Unis démontrent que certains comportements pourraient révéler une attirance envers autrui. Cette étude lève également le voile sur certaines idées reçues que l'on se fait d'un comportement de séduction.

Se toucher les cheveux ne traduit pas une attirance

Les scientifiques ont développé une liste grâce à l'analyse de 54 articles examinant les relations entre deux personnes qui s'apprécient et leurs façons d'agir pour montrer cette attirance. Ils ont également analysé des descriptions provenant de centaines de cultures afin de déterminer quels comportements étaient considérés comme indicateurs d'attirance. Le principal auteur de l'étude, R. Matthew Montoya, a déclaré dans un communiqué : "Il existe une série spécifique de comportements associés à l'attirance, et ce même ensemble de comportements peut être retrouvé dans les cultures du monde entier".

Dans cette liste, on retrouve comme indicateurs d'attraction : l'établissement d'un contact visuel, le sourire, le fait d'engager une conversation, le fait de rire et de maintenir une proximité physique. Ces signaux montreraient clairement que votre interlocuteur n'est pas insensible à votre charme. Les scientifiques ont remarqué qu'au sein des cultures occidentales, l'imitation de l'autre et le hochement de tête traduiraient également une attirance.

En revanche, contrairement à ce que beaucoup croient, le fait de se tourner les cheveux, de remettre en place ses vêtements ou d'avoir une posture penchée vers l'autre ne traduirait pas une attirance. De quoi réduire à néant plusieurs mythes autour de la notion de séduction et d'attraction !

Des comportements basés sur la confiance

R. Matthew Montoya explique que ces résultats s'appliquent dans différents contextes, au-delà des rencontres amoureuses. "Que nous nous engagions dans ces comportements a peu ou rien à voir avec les désirs romantiques. Ces comportements s'appliquent également lorsque les médecins interagissent avec leurs patients, lorsque les parents interagissent avec leurs enfants ou lorsque les vendeurs dialoguent avec leurs clients" explique-t-il. Le scientifique ajoute que les comportements associés à l'attraction sont en lien avec la notion de confiance : "Quand nous aimons quelqu'un, nous agissons de manière à ce qu'ils nous fassent confiance. De ce point de vue, nous nous engageons dans ces comportements pour augmenter le degré d'interdépendance et l'engagement à un accord". Les résultats sont publiés dans la revue Psychological Bulletin.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Psycnet, A meta-analytic investigation of the relation between interpersonal attraction and enacted behavior, 2018
University of Dayton, Indicators of Attraction, 8 mai 2018

Vidéo : Mode d'emploi : ce qu'il ne faut jamais dire dans l'intimité

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.