Amalgame dentaire : la composition

Autrefois qualifié de plombage, l'amalgame dentaire est l'un des traitements utilisés pour soigner une carie. Mais de quoi est-il constitué ? Dans quel cas sa pose est-elle privilégiée ?

Publicité

5185356-inline-500x333.jpg© Istock

L'amalgame dentaire, qu'est-ce que c'est ?

On parle de carie lorsque l'intégrité d'une dent est altérée par des attaques bactériennes répétées. La prolifération de germes va, en effet, accroître la formation de la plaque dentaire et accélérer le processus de déminéralisation de la dentine. Les caries sont classifiées selon leur stade d'évolution. Lorsque la carie ne touche que l'émail, une simple reminéralisation est suffisante. Mais lorsque la dentine est atteinte, il est nécessaire d'enlever les tissus touchés et d'obturer la cavité formée par l'infection au moyen d'un amalgame dentaire.

A lire aussi : Essayer la cuillère

L'amalgame dentaire, de quoi est-il composé ?

Il s'agit d'un alliage de mercure et d'argent. Ce matériau est privilégié pour reconstruire une dent abîmée par une carie. Néanmoins, la présence de mercure dans ce type de plombage a poussé l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à émettre des recommandations relatives à son utilisation. Ainsi, des contre-indications ont été formalisées chez les personnes souffrant de pathologies rénales, ayant des antécédents d'allergie au mercure ainsi que chez les femmes enceintes ou allaitantes. Aujourd'hui, de nombreux dentistes privilégient l'emploi d'un matériau composite adhésif dont le rendu esthétique est également plus satisfaisant puisqu'il s'agit d'un plombage blanc. Il est également non toxique car il ne contient pas de mercure.

Publicité
Publicité
 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X