6 causes qui peuvent augmenter votre taux de PSA sans le savoir

Adénome, cancer de la prostate... Quand le taux de PSA est élevé, c'est l'inquiétude. Mais d'autres facteurs peuvent le faire grimper sans qu'on le sache. Explications avec le professeur Emmanuel Chartier-Kastler, chirurgien urologue.

Publicité

PSA : quelles sont les valeurs normales ?

© Adobe StockLe PSA (pour "Antigène Spécifique de la Prostate" ou "Prostatic Specific Antigen" en anglais) est une protéine produite par les cellules de la prostate. Elle est présente dans le sperme et en plus petite quantité dans le sang. Une prise de sang permet donc d’évaluer son taux.
Pourquoi mesurer le PSA ? Le PSA est généralement dosé pour évaluer un risque de cancer de la prostate. Cette protéine est également un marqueur d’hypertrophie bénigne de la prostate (ou adénome). Le taux de PSA est considéré "normal" lorsqu’il est inférieur à quatre nanogrammes par millilitre de sang.

Publicité
Publicité

Une biopsie de la prostate peut augmenter le PSA

"Toutes les manipulations de la prostate peuvent augmenter le taux de PSA", révèle le professeur Emmanuel Chartier-Kastler, chirurgien urologue. "Le PSA est en effet fabriqué par les cellules glandulaires de la prostate. Tout traumatisme de ces cellules entraîne une sécrétion de PSA", poursuit-il. C’est pourquoi une biopsie de la prostate, comme tout acte invasif, rend le taux de PSA ininterprétable pendant 8 à 10 jours (durée pendant laquelle le PSA persiste dans le sang).
Comment faire ? Pour écarter un biais lié à une biopsie, il est donc préférable d’attendre une dizaine de jours entre une biopsie et un dosage du PSA, "d’autant que le test du PSA n’est jamais une urgence et pourra donc être reporté sans que cela soit lourd de conséquences", rassure le spécialiste.
Bon à savoir : "Une endoscopie de l’urètre peut aussi augmenter le taux de PSA mais dans une moindre mesure, car il cause un plus faible traumatisme cellulaire", précise le professeur.

Le vélo peut élever le taux de PSA

"Les hommes qui pratiquent le vélo de manière intensive et quotidienne présentent une légère ascension du taux PSA", confie le professeur Chartier-Kastler.
Pourquoi ? "La pratique du cyclisme ne génère pas de traumatisme direct sur la prostate mais la selle du vélo appuie sur l’urètre, ce qui peut compresser ce canal et entraîner une inflammation et une sécrétion plus élevée de PSA", détaille le médecin.
Bon à savoir : "La variation du taux de PSA liée au cyclisme reste assez faible et ne perturbe donc pas forcément l’interprétation des résultats. En cas de doute, le médecin pourra demander au patient de refaire un deuxième dosage quelques jours plus tard, sans avoir fait de vélo les jours précédents ce test", explique le professeur Chartier-Kastler.
Attention : Une situation similaire peut subvenir chez les personnes dont le métier force à une position assise prolongée. "Les chauffeurs routiers ou les chauffeurs de taxi qui restent assis des journées entières risquent par exemple de subir des légères augmentations du taux de PSA à cause d’une congestion veineuse de leur petit bassin", souligne le chirurgien urologue. "L’impact clinique est sans conséquences", assure-t-il par ailleurs.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X