Les aliments anticancer de la prostate

Publié le 21 Octobre 2010 | Mis à jour le 22 Novembre 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé

Un Français sur huit se verra diagnostiquer un cancer de la prostate au cours de sa vie. Mais certains aliments pourraient réduire son risque ! Voici ceux à mettre au menu… sans attendre !

Publicité

Ail, oignons et échalotes pour des risques prostatiques

Ail, oignons, échalotes, ciboulette et même poireaux ! Les alliacés seraient efficaces en prévention du cancer de la prostate ! Une étude sino-américaine menée auprès de 709 hommes en 2007 a même conclu que ceux consommant régulièrement 1g d'échalotes par jour avaient un risque réduit de 70% de cancer de la prostate. Une consommation d’ail équivalente diminuait le risque de 53% ! Par ailleurs, en curatif, "les composés soufrés des alliacés induisent la mort des cellules cancéreuses", indique le Dr David Servan-Schreiber (Anticancer).

Publicité

Comment consommer ail, oignons et échalotes ? De préférence écrasés ou hachés et avec un peu d’huile d’olive. Les molécules actives sont alors libérées et donc mieux absorbées par l'organisme !

Publicité

Prostate : du chou sans modération !

Les légumes crucifères sont de puissants alliés contre le cancer de la prostate ! Selon une étude américaine menée auprès de 29 361 hommes en 2007 (1), la consommation régulière de chou-fleur serait associée à une diminution de 52% du risque de cancer prostatique, celle de brocolis à une réduction de 45%, celle de coleslaw ou de choucroute à une baisse de 36% et celle de chou de Bruxelles à une diminution de 29% ! "Les choux contiennent en fait des indole-3-carbinoles, du sulforaphane et des glucosinulates qui sont de puissantes molécules anticancer. Les deux premiers empêchent aussi l’évolution des cellules précancéreuses en tumeurs malignes", explique le Dr David Servan-Schreiber dans Anticancer.

Le brocoli intéresse tout particulièrement. Lors d’une étude publiée en 2017, des chercheurs ont tenté de comprendre les mécanismes de fonctionnement d’un de ses composés, le sulforaphane. Ils en ont conclu que celui-ci, en limitant la présence d’une molécule, pourrait influer sur la capacité des cellules cancéreuses à former des colonies.

Comment consommer les choux ? En cuisson courte à la vapeur, à l’étuvée ou cuits brièvement avec un peu d’huile d’olive. Il faut éviter de les faire bouillir car cela peut détruire les molécules protectrices.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X