Fusidate de sodium : peut-on l'utiliser pour soigner un panaris ?

Le panaris est une infection d'un doigt ou d'un orteil qui peut provoquer de la fièvre, se compliquer d'abcès et nécessiter une intervention chirurgicale. Les traitements locaux, comme le fusidate de sodium, permettent d'éviter la chirurgie, si l'infection est traitée suffisamment tôt.
Istock

Quels sont les symptômes du panaris ?

Le panaris est une infection des parties molles d'un doigt ou d'un orteil, souvent dans les zones péri-unguéales. Il peut être secondaire à une petite plaie ou une érosion non ou mal désinfectée, à un ongle incarné ou encore à des petits traumatismes chez les sujets se rongeant régulièrement les ongles. Le panaris démarre par une inflammation localisée qui provoque une rougeur cutanée, qui s'étend progressivement. Si le panaris n'est pas traité à ce stade, le bout du doigt gonfle, devient très rouge et luisant. Le signe le plus caractéristique du panaris est la douleur qui est intense, pulsatile, nocturne et insomniante. On peut aussi apercevoir une collection purulente sous la peau. Lorsque le panaris est évolué, une fièvre peut être présente ainsi qu'une adénopathie satellite.

Comment traiter un panaris ?

Plus le panaris est diagnostiqué et traité précocement, plus le risque de complication et de traitement chirurgical est faible. Au stade de début, des bains de doigt pluriquotidiens de 10 minutes avec une solution antiseptique peuvent suffire à faire disparaître l'infection. Une association avec un traitement antalgique, du type paracétamol, peut être utile. Les symptômes doivent s'atténuer en 48 heures. Lorsque ce traitement est insuffisant, une antibiothérapie locale et/ou générale peut être nécessaire. Si l'évolution n'est toujours pas favorable, le recours à la chirurgie est indispensable pour exciser l'abcès et évacuer le pus. Les antibiotiques seront prescrits pendant la phase post-chirurgicale. Il est fortement déconseillé d'essayer de percer soi-même un panaris, car le risque de diffusion de l'infection est alors très important. Si l'abcès se perce spontanément, une désinfection rigoureuse est nécessaire ainsi qu'une protection par un pansement.

Quelles sont les indications du fusidate de sodium ?

Le fusidate de sodium est un antibiotique, de la famille de l'acide fusidique, qui s'utilise par voie locale. Il existe en crème ou en pommade. Il peut être utilisé pour soigner un panaris lorsque celui-ci n'est pas collecté, c'est-à-dire que l'abcès n'est pas encore formé. Une application deux à trois fois par jour, sous un pansement occlusif pendant cinq jours environ peut suffire, mais l'évolution doit être rapidement favorable. Le traitement de choix du panaris à son début reste les bains de doigt d'antiseptiques. En effet, l'utilisation d'antibiotiques peut favoriser l'émergence de résistances bactériennes. Le fusidate de sodium est actif sur le staphylocoque et le streptocoque, qui sont les bactéries les plus classiquement retrouvées dans les panaris. Ce médicament a peu d'effets secondaires, en dehors des réactions allergiques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): "FUSIDATE DE SODIUM PIERRE FABRE 2%, pommade Fusidate de sodium". ANSM. Mis à jour le 30 octobre 2017.