Punaise de lit : qu’est-ce que c’est ?

La punaise de lit (Cimex Lectularius) est un insecte de la famille des Cimicidae.

Elle est capable de repérer l’homme grâce au gaz carbonique et à la chaleur que notre corps dégage. Elle profite de notre sommeil pour nous piquer.

Lors d'un voyage ou d'un déplacement, elle migre d'un endroit à l'autre par l'intermédiaire des bagages par exemple.

Contrairement aux poux ou à d'autres parasites, la punaise de lit ne vit pas sur les humains.

Comment reconnaître une punaise de lit ?

Les punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Elles sont visibles à l'œil nu.
  • Les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu'elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.
  • Elles sont de forme ovale et ont la taille d'un pépin de pomme aplati, soit de 4 à 7 mm de longueur.
  • Elles ne sautent pas et ne volent pas. Elle n'en a pas besoin car elle se déplace en marchant rapidement sur les murs ou sur les sols, via le réseau électrique ou la ventilation.
  • Elles se déplacent à la vitesse d'une fourmi.

Les œufs des punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Ils sont blanchâtres.
  • Ils sont de la grosseur d'une tête d'épingle.
  • Ils sont disposés en grappes et fixés un peu partout, dans de petits espaces serrés.
  • Ils éclosent dans les 10 à 14 jours après avoir été pondus.

Durée de vie

La punaise de lit a une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elle peut vivre plus d'un an sans se nourrir lorsqu'elle se met en état de “dormance”, qui correspond à une forme d’hibernation.

Photo : une jeune punaise de lit

Photo : une jeune punaise de lit© Istock

De quoi se nourrit la punaise de lit ?

Le mâle comme la femelle pique et suce le sang humain sous la peau pendant 3 à 15 minutes, puis se cache plusieurs jours pour le digérer.

Lorsqu'elle pique, la punaise de lit injecte un peu de sa salive sous la peau de son hôte. Cette salive contient un anesthésiant et un anticoagulant qui fluidifie le sang afin de faciliter son aspiration.

Elle pique en moyenne une fois par semaine pour se nourrir.

Où se cache la punaise de lit ?

Cet insecte déteste la lumière, il se cache donc dans les recoins sombres et s’avère actif à la tombée du jour, généralement en fin d'après-midi et la nuit. Il se cache souvent sur le matelas et le sommier, près de la personne qu'il va piquer durant son sommeil.

Dès que l'infestation devient plus importante, les punaises peuvent se disperser et se cacher ailleurs que dans la chambre à coucher. Voici d’autres exemples de cachettes possibles :

  • le sommier, les coutures et le dessous du matelas ;
  • la tête de lit, le mobilier de chambre et les tiroirs ;
  • les vêtements, les sacs à dos ou à main et les valises ;
  • les chaises, les fauteuils roulants, les sofas et les housses ;
  • les tapis et les rideaux ;
  • les moulures et les cadres de fenêtres ou de portes ;
  • le derrière des plinthes chauffantes et des prises électriques ;
  • la tapisserie décollée, les cadres et les affiches ;
  • les fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher ;
  • les papiers, les livres, les téléphones, les radios et les horloges.

D’où viennent-elles ?

Si vous avez des punaises de lit chez vous, c'est que vous les y avez emmenées.

Soit vous les avez ramenées dans votre valise lors d'un voyage, soit vous les avez ramenées sur un objet infesté (un livre, un meuble acheté au marché aux puces, chez un antiquaire ou dans des commerces de seconde main...).

Si vos voisins sont infestés par des punaises de lit, il se peut qu'elles prolifèrent jusque chez vous.

Comment les détecter ?

Des démangeaisons et la présence de piqûres sur la peau peuvent être des indices de la présence de punaises. Par ailleurs, la présence de punaises de lit (mortes ou écrasées) et de leurs déjections peuvent se détecter par :

  • Des petites taches noires sur les draps, le matelas ou le sommier. Ces taches proviennent des excréments des punaises de lit ;
  • La présence de punaises de lit vivantes ou mortes, de peaux de punaises qui ont mué ou d'œufs près du dormeur. Ces traces peuvent se trouver dans le lit ou près du lit.
  • La présence de grandes et longues traces de sang sur les draps. Elles sont dues à l’écrasement des punaises lors du sommeil de la personne.

La propagation de la punaise

Les punaises de lits ne sont pas limitées à un type d’habitation.

Elles peuvent s'introduire partout, même dans les maisons et les hôtels les plus propres. Elles peuvent circuler dans des endroits peu accessibles et très étroits, tels qu'une fente de l'épaisseur d'une carte de crédit.

La propreté d’une habitation n’est pas un facteur évitant une première infestation.

En revanche, une bonne hygiène et une détection rapide permettent d’éviter les hyper-infestations.

Les punaises de lit se propagent :

  • par contact étroit avec des articles d'usage courant infestés, tels que des vêtements, des sacs à main, des matelas, des sofas ;
  • lors du transport d'articles infestés, surtout lors des déménagements ;
  • par les murs, les plafonds et les planchers, en se faufilant dans la tuyauterie,
  • les conduits, les câbles électriques ou d'autres ouvertures ;
  • par les draps, les vêtements ou tout autre textile apporté dans les salles de lavage ou les buanderies ;
  • par les articles usagés infestés achetés dans les marchés aux puces, les friperies, les commerces de meubles usagés ;
  • lors de la cueillette de meubles ou d'objets infestés laissés dans la rue ;
  • pendant les voyages, dans les bagages, les sacs, les vêtements ou les sacs de couchage infestés.

Punaises de lit : quelques chiffres

  • Les femelles adultes pondent de deux à cinq œufs par jour, soit entre 300 et 500 œufs au cours de leur vie (soit en quelques mois) ;
  • La température de reproduction idéale se situe entre 21 ° à 28 °C ;
  • Le rythme de ponte d’une femelle adulte est de 5 à 15 œufs par jour ;
  • Le délai de ponte après fécondation est de 3 à 10 jours ;
  • 400 000 logements seraient infestés en France selon la Chambre syndicale désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D).

Face à la hausse de ce fléau, le gouvernement a instauré depuis la semaine dernière un dispositif d'information pour lutter contre les punaises de lit.

Un site et un numéro de téléphone ont été mis en place pour aider les Français à reconnaître ces insectes, les éliminer et s’en prémunir.

Les risques pour la santé

À ce jour, les punaises de lits ne sont pas des vecteurs de maladies.

D’après le Ministère des Solidarités et de la Santé, “elles sont principalement connues pour les atteintes dermatologiques et allergiques qu’elles occasionnent allant de la simple piqûre à des manifestations généralisées pouvant s’apparenter à une urticaire”.

La sensibilité d’une personne peut s’accroître si le nombre de piqûres augmente.

En cas d’infestation sévère, les punaises de lits peuvent être sources de troubles psychologiques variés, voire aussi d’anémie.

Leur mode d’action nocturne épuise les victimes et cette situation engendre du stress et des angoisses psychosociales parfois profondes, notamment des dépressions, une parasitophobie, voire même un isolement social.

Les piqûres répétées peuvent également causer des troubles du sommeil, de la fatigue et de l’anxiété en particulier auprès des personnes pour lesquelles les piqûres provoquent de fortes démangeaisons. La qualité de vie des personnes peut ainsi en être grandement affectée.

Les facteurs de risque

Tout produit de seconde main peut être infecté par des punaises de lit. Si vous envisagez de vous procurer des vêtements, des appareils électroménagers, ou un encore matelas d’occasion, soyez prudent.

Par ailleurs, les punaises de lit peuvent être transportées sur votre lieu de travail par des employés, des membres du personnel d'entretien, des visiteurs, des clients, des fournisseurs ou autres personnes.

Les personnes qui visitent des lieux infestés par des punaises de lit, particulièrement les travailleurs qui doivent manipuler de la literie, des vêtements ou des meubles, courent un plus grand risque d'exposition.

Traitements : que faire en cas de piqûre ?

Les piqûres de punaises de lits disparaissent naturellement sous dix jours et ne nécessitent pas de soins particuliers.

Nettoyez-vous la peau et essayez de ne pas vous gratter pour éviter toute surinfection.

Si vous souffrez de démangeaisons persistantes, consultez votre médecin qui pourra vous prescrire une crème pour vous soulager.

Les premiers symptômes

Lorsque la punaise de lit pique, de petits boutons rouges qui rappellent des piqûres de moustique apparaissent.

Les démangeaisons surviennent généralement une à deux heures après la piqûre.

Ces piqûres sont visibles par petit groupe de 3 à 5 morsures situées au même endroit (en rang d'oignon ou en bouquet) sur le dos, les bras, les jambes…

Photo : éruption cutanée causée par des morsures de punaises de lit

Photo : éruption cutanée causée par des morsures de punaises de lit© Istock

Punaises de lit : les solutions pour s’en débarrasser

Si vous pensez être infesté par des punaises de lit, il faut les éradiquer. Voici comment faire :

  • Utilisez un aspirateur en retirant l'embout "balai" pour capturer les œufs et les insectes. Attention ! L’aspirateur ne les tue pas, ils peuvent alors ressortir quelques minutes ou heures plus tard. Le conduit d’aspirateur devra être nettoyé et le sac fermé hermétiquement puis jeté dans une poubelle extérieure ;
  • Lavez à la machine tous vos vêtements, oreillers et linge de maison (à plus de 55 °C pour tuer les insectes), si vous suspectez qu’ils sont contaminés ;
  • Pour les punaises qui se cachent dans les fentes ainsi que les œufs, utilisez un nettoie-vapeur afin de les brûler. Pour trouver plus facilement les punaises, munissez-vous d'une lampe torche.
  • Obturez les fissures et les fentes se trouvant entre les plinthes, sur les cadres de lit en bois et sur les murs en les calfeutrant. Réparez ou enlevez le papier qui se décolle, resserrez les plaques d’interrupteur ;
  • Une fois les punaises de lit éliminées, pulvérisez de la terre de Diatomée (un insecticide naturel disponible dans tous les magasins de bricolage) en aérosol dans les endroits confinés (sur la structure du lit (lattes, sommier...), derrière les plinthes, entre les fentes des parquets...).

Si, malgré tout ça, vous continuez à voir un grand nombre de punaises de lit, contactez un spécialiste de la lutteantiparasitaire qui se chargera de la désinsectisation.

Sachez que ses tarifs ne sont cependant pas encadrés, ils peuvent aller de 400 à 1 000 euros pour intervenir.

Selon l'Agence régionale de santé de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, les bombes à dégoupiller ne sont pas conseillées car elles sont inefficaces, voire dangereuses.

Les gestes de prévention à adopter

Les gestes de prévention à adopter© Associations

Auteur : Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Crédit Licence : Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/punaises-de-lit

Punaises de lit : à qui signaler sa présence ?

Si vous continuez à voir un grand nombre de punaises de lits, contactez un spécialiste de la lutte antiparasitaire ou les services d’actions de salubrité ou d’hygiène de votre Mairie.

Ces professionnels de la gestion antiparasitaire, adopteront des méthodes de lutte qui allient des techniques et produits efficaces.

Ils pourront, mettre en œuvre, avec vous, une lutte dite directe (démontage et nettoyage du mobilier, du linge, et de la literie) afin d’éradiquer cet insecte.

Cette démarche sera accompagnée d’une lutte indirecte, comme l’application d’un insecticide ciblant les insectes rampants en des points stratégiques : pieds du lit, plinthes, niches et fissures du mur, pourtour des fenêtres, seuils des portes, matelas…

Comment éviter une infestation par des punaises de lits ?

Il n'y pas de solution miracle, mais il existe tout de même des gestes préventifs à connaître.

  • Lorsque vous voyagez, inspectez éventuellement le lit de la chambre d’hôtel pour détecter la présence de punaise de lit.
  • Soyez vigilant avant de rapporter des meubles et des matelas usagés. Veillez à inspecter minutieusement et à nettoyer ces articles avant de les installer dans votre maison.
  • Si vous pensez avoir été piqué par des punaises de lits : à la maison, lavez vos vêtements immédiatement. Laver votre valise, sous la douche ou dans la baignoire.

Sources

Les punaises de lit se propagent : attention, elles mordent !, CCHST.

Punaises de lits, Ministère des Solidarités et de la Santé, 25 janvier 2017.

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l'infestation, Québec, 27 novembre 2019.

Punaises de lit ? l'État vous accompagne, Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, 21 février 2020.