Panaris ou mycose de l'ongle : quelle différence ?

Le panaris et la mycose de l’ongle sont des infections douloureuses qu’il est important de soigner sans attendre. Un soin des ongles régulier permet de prévenir les risques infectieux au niveau des ongles des pieds et des mains.

Publicité
Publicité

5415457-inline-500x333.jpg© Istock

Panaris : définition

Le terme "panaris" désigne une infection aiguë qui atteint une partie d’un doigt, plus généralement la pulpe digitale ou partie molle. Selon la zone concernée, il peut s’agir plus précisément d’un panaris pulpaire ou d’un périonyxis. Le panaris pulpaire est dû à l’infection causée par l’introduction d’un micro-organisme dans la pulpe. Il s’agit d’un panaris sous-dermique, susceptible d’évoluer vers un phlegmon ou une nécrose. Il occasionne des douleurs extrêmement vives. Le périonyxis, quant à lui, a pour cause la plus fréquente le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus), mais cette forme de panaris est parfois imputable à un streptocoque. Le patient est atteint de fièvre et se plaint de douleurs pulsatiles, parfois insupportables au point de perturber son sommeil. Il est important de consulter un médecin sans attendre afin de limiter les risques d’aggravation, par exemple l’atteinte de l’os. Lorsque l’infection est très étendue, l’intervention chirurgicale s’impose.

Publicité

Mycose de l’ongle : définition

La mycose de l’ongle, ou onychomycose, est une infection mycosique commune extrêmement contagieuse. Elle se propage à certaines autres zones du corps, mais peut aussi contaminer d’autres personnes. Elle est due à la prolifération de dermatophytes (champignons microscopiques). La cause imputable à une moisissure ou à une levure (Candida albicans) est beaucoup plus rare. La mycose de l’ongle touche plus fréquemment les ongles des pieds que ceux des mains.

Soin des ongles pour éviter les infections

Que l’on soit un enfant, un homme ou une femme, il est fondamental de prendre soin de ses ongles des pieds et des mains très régulièrement. Un soin des ongles consiste à :

- couper ses ongles courts, mais sans excès, avec un accessoire adapté et parfaitement désinfecté (coupe-ongles, ciseaux à ongles) ;

- limer les ongles à l’aide d’une lime en verre à grain fin ;

- repousser les cuticules seulement après les avoir ramollies grâce à un bain d’ongles à l’huile végétale ou en recourant à un produit spécial cuticules. Retirer si nécessaire les cuticules mortes en prenant bien soin de ne pas les arracher ;

- nettoyer soigneusement le dessous de chaque ongle après un trempage pour limiter les risques de blessures ;

- hydrater les mains afin d’éviter crevasses et gerçures qui représentent une voie d’accès aux agents pathogènes ;

- désinfecter les petits bobos en tout genre.

Publicité

Il faut savoir que l’onychophagie, c’est-à-dire le fait de se ronger les ongles, est un facteur favorisant les infections des ongles. Cette manie pose donc divers problèmes en plus de gâcher la beauté des mains.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés