Eczéma ou mycose : la différence

Si l’eczéma de contact et la mycose des ongles présentent souvent des symptômes similaires, les deux affections résultent néanmoins de mécanismes distincts et doivent également faire l’objet de traitements différents.

Publicité

© Istock©iStock

Qu’est-ce que l’eczéma de contact ?

Egalement qualifié de dermatite, l’eczéma de contact correspond à une maladie inflammatoire qui affecte la peau. Provoquée par contact direct avec une substance allergène, l’inflammation se caractérise par l’apparition de rougeurs sur lesquelles vont se former de minuscules vésicules emplies de liquide. Sources d’intenses démangeaisons, ces plaques cutanées vont peu à peu se diffuser et peuvent s’étendre, dans le cadre d’une réaction allergique massive, à l’ensemble du corps. Les mains constituent l’une des zones le plus souvent impactées.

Publicité
Publicité

Et la mycose des ongles ?

Contrairement à l’eczéma de contact, la mycose des ongles, ou onychomycose, résulte principalement d’une prolifération bactérienne ou fongique qui se développe sous l’ongle des pieds ou des mains. L’humidité représente le principal facteur de risque de ce type de mycose. A terme, le ou les ongles touchés vont progressivement se dégrader, devenir plus épais et se désagréger. Des démangeaisons, voire des douleurs, peuvent alors survenir.

Eczéma et mycose : quels traitements ?

Pour l’eczéma de contact, la stratégie thérapeutique consiste, avant tout, à éliminer la source de l’allergie. Lorsque les lésions générées sont importantes, un traitement topique à base de dermocorticoïdes est préconisé. Pour les mycoses, le traitement est également local. Il pourra s’agir de pommades ou de vernis antifongiques. Dans le cadre d’une atteinte importante ou d’une récidive, un traitement par voie orale est parfois envisagé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X