Boutons de chaleur : la définition

On nomme boutons de chaleur certaines éruptions cutanées qui se présentent sous la forme de boutons rouges ou parfois blancs. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quel est le traitement des boutons de chaleur ? Voyons tout cela ensemble.

Publicité

© Istock

Bouton de chaleur : définition

Un bouton de chaleur est une vésicule qui fait son apparition quand un ensemble de facteurs est réuni : température extérieure élevée (donc surtout en été) et transpiration excessive avec des difficultés à éliminer les sels et les déchets organiques qu’elle véhicule. Ce défaut d’évacuation de la transpiration entraîne des démangeaisons et l’apparition de ces boutons de chaleur qui traduisent une irritation de la peau. Les boutons de chaleur concernent essentiellement les bébés.

Caractéristiques des boutons de chaleur

Les boutons de chaleur sont de tout petits boutons (de la taille d’une tête d’épingle), souvent en relief, bordés d’une zone rouge mais avec une zone centrale qui peut être plus claire. Il peut aussi s’agir de toutes petites ampoules dans les cas où la sueur de l’enfant ne parvient pas du tout à s’évacuer et où elle est retenue dans la glande sudoripare. Dans la zone concernée, la peau est comme fripée. Les boutons de chaleur vont faire leur apparition dans certaines zones privilégiées, à savoir le crâne, le cou, la poitrine et/ou l’abdomen. Généralement, en cas de boutons de chaleur, la démangeaison rend le bébé irritable et nerveux. Le plus simple dans ce cas est d’appliquer des compresses d’eau tiède mélangée à un tout petit peu de bicarbonate de soude pour le soulager tout en nettoyant la transpiration. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin, a fortiori si les boutons s’accompagnent de fièvre.

Quelles sont les causes de ces boutons rouges ?

Les boutons de chaleur ne sont ni plus ni moins que des boutons de transpiration. Le liquide qu'ils contiennent est en effet de la sueur n'ayant pu être évacuée, la faute aux canaux sudoripares restés bouchés. L'éruption miliaire est favorisée par la chaleur, l'association chaleur et humidité, la fièvre et les vêtements synthétiques ou trop serrés.

Publicité
Publicité

Quel traitement contre les boutons de chaleur ?

Sans infection bactérienne, les boutons de chaleur disparaissent généralement seuls.Toutefois chez les nourrissons et les jeunes enfants qui sont souvent touchés par l'éruption miliaire, il est important de rester attentif à d'éventuelles complications (frissons, fièvre et pus, qui nécessitent une consultation médicale) et de prendre des mesures immédiates : déshabiller l'enfant, rester avec lui dans un endroit frais et aéré, lui donner à boire et appliquer des compresses fraîches sur les boutons.

BOUTON DE CHALEUR : LA TRANSPIRATION EN CAUSE

Les boutons de chaleur sont relativement fréquents, en particulier lorsque l'on se trouve dans des zones chaudes et humides. S'ils sont généralement bénins, des complications peuvent survenir, d'où l'intérêt de connaître le traitement contre les boutons de chaleur.


© Istock

Les boutons de chaleur, qu'est-ce que c'est ?

Les boutons de chaleur correspondent en terme médical à une éruption miliaire. Ces boutons rouges, roses ou plus clairs, souvent localisés au niveau du cou, de la nuque, de la poitrine, des plis et des creux, sont en réalité des ampoules remplies de liquide.
Disgracieux, ils sont aussi désagréables puisqu'ils entraînent de fortes démangeaisons.

PUBLICITÉ

Quelles sont les causes de ces boutons rouges ?

Les boutons de chaleur ne sont ni plus ni moins que des boutons de transpiration. Le liquide qu'ils contiennent est en effet de la sueur n'ayant pu être évacuée, la faute aux canaux sudoripares restés bouchés.
L'éruption miliaire est favorisée par la chaleur, l'association chaleur et humidité, la fièvre et les vêtements synthétiques ou trop serrés.

Quel traitement contre les boutons de chaleur ?

Sans infection bactérienne, les boutons de chaleur disparaissent généralement seuls.
Toutefois chez les nourrissons et les jeunes enfants qui sont souvent touchés par l'éruption miliaire, il est important de rester attentif à d'éventuelles complications (frissons, fièvre et pus, qui nécessitent une consultation médicale) et de prendre des mesures immédiates : déshabiller l'enfant, rester avec lui dans un endroit frais et aéré, lui donner à boire et appliquer des compresses fraîches sur les boutons.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X