Olivia Klopchin est une jeune femme de 18 ans qui vit comme toutes les adolescentes de son âge. Les réseaux sociaux sont pour elle un moyen de partager son quotidien mais aussi de mettre en lumière sa malformation… En effet, Olivia souffre d’une malformation vasculaire qui touche son bras gauche diagnostiquée alors qu’elle n’a que 2 mois de vie. Ses vaisseaux sanguins se sont développés anormalement ce qui rend l’apparence de son bras “hors norme” : il est très volumineux, gonflé, contusionné. Sur son compte Tik Tok, Olivia Klopchin a suscité de nombreuses réactions.

Malformation : elle profite de sa notoriété pour rendre visible sa différence

Si la jeune femme vit normalement et n’a pas de problème de mobilité, le regard des autres est parfois difficile à gérer. Interrogée par le New York Post, elle se confiait sur les réactions parfois très violentes auxquelles elle doit faire face : “Je reçois beaucoup d'amour, mais il y a aussi des gens négatifs qui essayent de me détruire. Il y aura toujours des personnes négatives sur Internet. C'est une chose à laquelle on ne peut pas échapper, ça a consumé bon nombre de personnes, mais j'ai décidé de ne pas me laisser atteindre. Je ne peux pas laisser le commentaire de quelqu'un que je ne connais même pas me déranger.” D’ailleurs, elle profite de sa notoriété pour mettre en lumière sa malformation : “Je n'ai jamais vu quelqu'un comme moi sur Internet, et maintenant que j'ai l'opportunité de donner de la visibilité à ce genre de malformation, je saute sur l'occasion, car je veux que des personnes comme moi puissent se dire 'Hey, cette personne a la même chose que moi, elle me ressemble, je ne suis pas seul.e'"

Voir cette publication sur Instagram

Malformation artério-veineuse : une communication anormale entre artères et veines

Olivia Klopchin précise sur ses réseaux sociaux que contrairement à d’autres patients elle ne souffre pas physiquement de sa malformation. En effet, selon le membre touché et la gravité de la malformation, des complications potentielles peuvent avoir lieu. Si comme pour la jeune femme, une partie de ces malformations vasculaires est diagnostiquée après la naissance, la majorité est identifiée dans l’enfance ou à l’adolescence. Certains facteurs comme les traumatismes ou les variations de l’environnement hormonal (puberté, grossesse) peuvent jouer un rôle important dans leur évolution. Le traitement dépend de la gravité de la malformation mais repose le plus souvent sur le port de contention élastique, de conseils d’hygiène de vie et d’une surveillance médicale. La chirurgie et/ou l’embolisation sont envisagées si la malformation est plus sévère.

Sources

https://nypost.com/2022/07/20/i-was-born-with-a-huge-arm-and-strangers-say-to-amputate-it/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.