Crise cardiaque : l’huile de poisson recommandée pour les personnes à risque

Les gras oméga-3 présents dans certains poissons comme le saumon s’avèrent de bons alliés. Ils réduisent considérablement le risque d’AVC ou de crises cardiaques selon plusieurs études. Suite à cela, la Food and Drug Administration (USA) préconise un médicament fait à partir d’huile de poisson, pour protéger les personnes à risques cardiaques.

Ce n’est pas nouveau : les poissons riches en gras oméga-3, comme le saumon, les sardines ou les anchois, sont bénéfiques pour la santé cardiaque. Une étude, présentée lors du congrès annuel de la North American Menopause Society du 25 au 28 septembre dernier, démontrait que ces bons gras, contenus dans l’huile de poisson sont associés à une réduction significative des crises cardiaques.

Suite à cette découverte, la Food and Drug Administration (FDA) recommande l’utilisation du médicament, disponible sous ordonnance, Vascepa®. Ce dernier est fabriqué à partir d’un type d’acide gras oméga-3, appelé acide eicosapentaénoïque (EPA). L’huile est extraite des sardines et des anchois, puis purifiée.

Actuellement, Vascepa® est déjà approuvé et consommé par des personnes présentant de très hauts niveaux de triglycérides (un type de graisses dans le sang favorisant l’hypertension, le surpoids et le diabète). Désormais, le médicament pourra bientôt être administré par un groupe plus large de patients : des personnes qui ont déjà subi une crise cardiaque ou un AVC, ainsi que les diabétiques et les hypertendus.

Le médicament équivaut à huit portions de saumon

" Le panel a été très convaincu par ce médicament à base d’huile de poisson, ajouté aux statines, il réduisait les maladies cardiovasculaires", a déclaré Peter Wilson, professeurs de médecine à l’Université Emory, membre du comité consultatif de la FDA.

Certes, les statines favorisent déjà la réduction des triglycérides. Mais l’ajout du traitement à l’huile de poisson va les réduire encore davantage. Ce qui va contribuer à diminuer le risque cardiaque.

Les preuves ont été apportées par un essai clinique réalisé auprès de 8000 personnes victimes d’une maladie cardiovasculaire. Un groupe s’est vu administré 4 grammes du médicament à base d’huile de poisson et l’autre a pris un placebo. Le processus a duré 5 ans.

"L’essai a mis en évidence des preuves convaincantes d’une réduction d’environ 25% des cas de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de décès d'origine cardiaque [pour le premier groupe, ndlr]", a partagé Peter Wilson. Et pour cause, le médicament est équivalent à huit portions de saumon.

Le médicament est plus fiable que les compléments alimentaires

Certains experts médicaux affirment qu'en plus de délivrer une dose élevée de gras oméga-3, le médicament s’avère plus fiable qu'un complément alimentaire. "Les médicaments pharmaceutiques sont réglementés par la FDA, de sorte que la fabrication doit respecter des normes élevées. Vous pouvez donc être sûr que lorsque vous le prenez, vous obtenez le montant indiqué sur l'étiquette, qu'il est sûr et exempt d'impuretés", déclare Cecilia Low Wang, autre membre du comité consultatif de la FDA et professeur de médecine à la faculté de médecine de l'Université du Colorado.

"Les compléments alimentaires ne sont pas soumis aux mêmes normes et ne sont pas tenus de démontrer ce niveau de qualité, de sécurité ou d'efficacité avant d'être commercialisés", a déclaré Low Wang.

Poissons et fruits de mer : une à deux fois par semaine

Pour l’ensemble de la population, la consommation de poisson est un bon moyen de consommer les oméga-3. Il est donc vivement recommandé de consommer du poisson ou des fruits de mer, une à deux fois par semaine, d’après la FDA.

On trouve également des oméga-3 dans les graines de lin, les graines de chia, les noix, les aliments à base de soja et les graines de citrouille.

En ce qui concerne la recommandation visant à élargir l'utilisation de Vascepa ®, la FDA suit devrait prendre une décision d'ici la fin de l'année.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.