Douleur du côté gauche : un signe de problème au cœur ?

De nombreuses causes peuvent expliquer des douleurs au côté gauche. Bien entendu, ces douleurs doivent être interprétées en fonction de leur localisation. Ainsi, des douleurs à la jambe gauche ne feront pas évoquer les mêmes origines qu’une douleur thoracique. Alors dans quels cas une douleur à gauche doit-elle faire penser à un problème cardiaque ?

Publicité

© Istock

Douleur côté gauche au thorax

Les douleurs au côté gauche les plus inquiétantes sont celles qui surviennent au niveau du thorax. En effet, certaines douleurs thoraciques peuvent avoir une origine cardiaque. Toutefois, de nombreuses autres causes sont possibles et toutes les douleurs du côté gauche ne sont pas nécessairement graves. Aussi faut-il connaître les signes d’une crise cardiaque : une douleur en étau qui dure quelques minutes et qui irradie depuis la poitrine jusqu’au bras gauche et/ou dans la mâchoire (même si cela n’est pas systématique). Attention toutefois, certaines crises cardiaques peuvent n’entraîner aucune douleur thoracique ; il faudra alors prêter attention à des symptômes tels qu’un essoufflement, une fatigue anormale, des vertiges, des vomissements, des sueurs froides, etc.

Publicité
Publicité

Douleur côté gauche au dos

Il faut savoir qu’en cas d’attaque cardiaque, la douleur thoracique peut également irradier dans le dos et être transfixiante (c’est-à-dire intense et comme traversant la poitrine). Parfois, associée à d’autres symptômes inhabituels, c’est cette douleur qui doit alerter. Néanmoins, de nombreuses causes peuvent expliquer des douleurs dorsales, qu’elles se situent ou non du côté gauche. Des tensions musculaires, par exemple, ou même des problèmes d’ordre digestif peuvent avoir un retentissement au niveau du dos.

Caractéristiques de la douleur cardiaque en cas d’infarctus

En cas d’infarctus du myocarde, la victime ressent bien souvent une violente et intense douleur thoracique. Bien que ce symptôme ne soit pas systématique, il est emblématique de ce type d’attaque cardiaque. Cette douleur est assez caractéristique puisqu’elle apparaît de façon relativement brutale, qu’elle est localisée derrière le sternum et qu’elle peut irradier dans la mâchoire et le bras gauche. Elle peut persister plusieurs heures et elle augmente à l’effort.

Anticiper un infarctus

Il est possible d’anticiper la survenue d’un infarctus en prêtant attention à certains symptômes avant-coureurs. Ainsi, la douleur cardiaque ressentie au moment de l’attaque cardiaque est souvent précédée, dans les 48 heures, par une douleur de plus faible intensité et qui a tendance à céder spontanément. Elle s’accompagne d’une sensation de malaise qui doit éveiller les soupçons. De même, les personnes traitées pour un angor (angine de poitrine) devront être alertées par une douleur inhabituellement longue et ne cédant pas à la prise de trinitrine. De façon générale, une douleur thoracique, quelle qu’elle soit, doit amener à consulter en urgence si elle persiste plus d’une demi-heure. C’est à cette condition qu’il sera possible d’intervenir suffisamment tôt pour éviter un accident cardiaque grave et les complications et séquelles qui peuvent l’accompagner.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X