Crise cardiaque : votre date de naissance peut prédire vos risques

Ecouter l'article :

Votre saison de naissance pourrait influencer vos risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire, suggère une étude américaine. Les personnes les moins avantagées seraient celles qui sont nées au printemps ou en été.

Pour vivre vieux, mieux vaudrait être né en automne… Une étude américaine publiée le 18 décembre 2019 dans le BMJ montre que votre date de naissance influence vos risques de mourir d’une maladie cardiaque.

Les personnes nées au printemps et en été ont plus de risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire

Les chercheurs ont utilisé les données de 116 911 femmes issues de la base Nurses Health Study, afin d’examiner le lien entre le moment de naissance d’une personne et ses probabilités de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Les participantes étaient âgées de 30 à 55 ans au début de l’étude et ont été suivies pendant 38 ans.

Tous les deux ans, les sujets ont rempli un questionnaire détaillé sur leur santé et leur mode de vie. Les scientifiques ont eu accès à leurs dossiers médicaux et à leur certificat de décès, pour connaître la cause de la mort des personnes disparues pendant les travaux. Au total, plus de 43 000 décès ont été documentés, dont 8 360 par maladie cardiovasculaire.

En tenant compte des antécédents familiaux des participantes, ainsi que des facteurs économiques et sociaux, les chercheurs ont constaté que les femmes nées au printemps et en été enregistraient une augmentation légère mais significative des décès cardiovasculaires par rapport à celles nées en automne. En revanche, la saison de naissance ne semble pas influer sur les autres causes de décès.

Automne : la saison où il fait bon naître...

Automne : la saison où il fait bon naître...© Creative Commons

Allée de hêtres en automne - © CC / Jean-Pol GRANDMONT - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr

De précédentes études avaient abouti à la même conclusion

Ces résultats confirment en partie de précédentes études, menées dans l’hémisphère nord, qui avaient déjà montré qu’une naissance au printemps était associée à un risque de décès prématuré plus élevé – par maladie cardiovasculaire et toutes causes confondues. Leur point faible était alors de n’avoir pas suffisamment de données sur les antécédents familiaux ou la situation économique et sociale des sujets.

"Notre étude ajoute aux preuves croissantes suggérant que les personnes nées au printemps et en été ont une mortalité cardiovasculaire plus élevée que celles nées en automne. Mais elle contredit les résultats précédents sur la mortalité globale", soulignent les auteurs.

Dans la mesure où il s’agit d’une étude observationnelle, elle ne suffit pas à établir un lien de cause à effet. Néanmoins, elle présente l’avantage de s’appuyer sur un échantillon de grande taille, une longue période de suivi et des informations détaillées sur le mode de vie des participants, leurs antécédents familiaux et plusieurs facteurs socio-économiques.

Alimentation, pollution, lumière… plusieurs hypothèses peuvent expliquer ce lien

Quant aux raisons qui pourraient expliquer le lien entre la saison de naissance et le risque de décès par maladies cardiovasculaires, elles ne sont pas bien comprises. Mais elles pourraient inclure les fluctuations saisonnières de l'alimentation, les niveaux de pollution de l'air et l’exposition à la lumière du soleil avant la naissance et au début de la vie.

"Des recherches complémentaires sont nécessaires pour confirmer les résultats actuels et découvrir les mécanismes de l’impact du mois de naissance sur la mortalité cardiovasculaire", concluent les scientifiques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Décès prématuré
Source(s):

Birth month, birth season, and overall and cardiovascular disease mortality in US women: prospective cohort study, BMJ, 18 décembre 2019. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :