AVC chez les femmes : 7 choses qui augmentent votre risque

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL'AVC représente aujourd'hui la première cause de mortalité chez les femmes dans le monde. Certains facteurs de risque de l'AVC sont différents chez les hommes et chez les femmes. 
AVC chez les femmes : 7 choses qui augmentent votre risque©IstockIstock
Sommaire

Un problème au coeur

"La fibrillation atriale est un facteur de risque d'AVC plus important chez les femmes que chez les hommes, en partie car plus de femmes ont une fibrillation atriale et en partie, car les femmes qui en sont atteintes sont plus à risque que les hommes d'avoir des complications vasculaires" explique le Pr Charlotte Cordonnier.

En prévention : un traitement anticoagulant peut être prescrit si le score de risque qui calcule la probabilité d'avoir un problème embolique est élevé (à partir de 2).

Ne pas assez bouger

Le fait d'être sédentaire est un facteur de risque reconnu d'AVC. Or, les dernières données de l'étude Esteban, menée par Santé Publique France, montrent que seulement 53% des femmes atteignent les recommandations de l'OMS en matière d'activité physique. (3)

Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue).

La prévention ? Une activité physique régulière. Le fait d'avoir une activité physique régulière diminue d'un tiers le risque de survenue d'un AVC.
Remerciements au Pr Charlotte Cordonnier, neurologue au CHU de Lille et chercheuse à l’Inserm.

Avoir du diabète

Le diabète est un facteur de risque reconnu d'AVC chez l'homme et chez la femme. "Mais l'effet de ce facteur de risque est plus fort chez la femme que chez l'homme" informe le Pr Charlotte Cordonnier, neurologue au CHU de Lille et chercheuse à l’Inserm.

En prévention primaire du diabète et donc des AVC, il est important que les femmes aient une activité physique, fassent attention à ne pas prendre trop de poids et fassent vérifier leurs paramètres biologiques (glycémie et tension) de façon régulière. "Pour les femmes ayant du diabète, il est important que le contrôle du diabète soit extrêmement strict, car le pouvoir de nuisance du diabète déséquilibré est plus important chez les femmes" recommande le Pr Charlotte Cordonnier.

Vidéo : L'accident vasculaire cérébral - AVC

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète
Source(s):

(1)  Ken eld SA, Stampfer MJ, Rosner BA, Colditz GA. Smoking and smocking cessation in relation to mortality in women. JAMA 2008;299:2037-47.

(2) Prof Valery L Feigin, MD'Correspondence information about the author Prof Valery L FeiginEmail the author Prof Valery L Feigin, Gregory A Roth, MD, Prof Mohsen Naghavi, MD, Priya Parmar, PhD, Rita Krishnamurthi, PhD, Sumeet Chugh, MD, George A Mensah, MD, Prof Bo Norrving, MD, Ivy Shiue, PhD, Marie Ng, PhD, Kara Estep, BA, Kelly Cercy, BA, Prof Christopher J L Murray, MD, Prof Mohammad H Forouzanfar, PhDfor the Global Burden of Diseases, Injuries and Risk Factors Study 2013 and Stroke Experts Writing Group†, Global burden of stroke and risk factors in 188 countries, during 1990–2013: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2013, The Lancet Neurology, 10 juin 2016

(3) Étude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition (Esteban 2014-2016) - Chapitre Activité physique et sédentarité