Jean Paul Belmondo se confie sur la mort : "je n'ai pas peur de la fin"

Publié le 14 Août 2018 par Rédaction Medisite
Dans un entretien exclusif pour Corse Matin, Jean-Paul Belmondo victime d'un AVC en 2001, se confie sur la mort sans tabou. 
Publicité

C'est en Corse que Jean-Paul Belmondo a été victime de l'accident cardiovasculaire qui a failli lui coûté la vie en 2001, mais pas question pour lui d'y associer cette tragédie. Dans un entretien exclusif accordé à Corse Matin, l'acteur a confié être toujours "très attaché" à la Corse car elle l"'aide à se ressourcer". L'acteur a souffert de sérieuses séquelles après son AVC, lo'bligenant à mettre sa carrière de côté. En 2016, il expliquait à VSD, avoir perdu l'usage de son bras droit.

A lire aussi : Les stars bipolaires

Publicité

" je l'espère en tout cas que je les retrouverai un jour là-haut."

Face à cet arrêt brutal du cinéma, Corse Matin a demandé à l'acteur de 85 ans s'il éprouvait des regrets. "Non seulement, celui de voir malheureusement partir des mais très chers, Jean Rochefort, Philippe Noiret et quelques autres", avoue "L'homme de Rio" ajoutant qu'il se sent souvent triste en pensant à eux. "C'est la vie, dit-il fataliste, et je sais, je l'espère en tout cas que je les retrouverai un jour là-haut."

Publicité

La fin de vie, Jean-Paul Belmondo y pense et en parle sans tabou. Interrogé sur la question par nos confrères journalistes il répond : "J'ai toujours été quelqu'un d'optimiste et je pense avoir gardé un bon caractère, enfin, la plupart du temps. Mais vous savez, je n'ai pas peur de la fin".

Même s'il a confirmé avoir mis fin à sa carrière il y a trois ans, l'acteur est un battant, affiche un moral d'acier à chaque interview et confirme d'ailleurs dans cette dernière que si pour le moment il ne fait pas de film, il espère pouvoir encore tourner si certaines propositions intéressantes venait à venir.

Des séquelles qui auraient pu être éviter selon Guy Bedos

L'acteur populaire qui a démarré sa carrière au théâtre en 1953 avec la pièce Médée pour ensuite conquérir le cinéma s'est fait malheureusement rare depuis son accident cardiovasculaire en août 2001. L 'acteur séjournait alors à Calvi en Corse chez son ami Guy bedos qui, interviewé, par VSD en 2015, avait déclaré que si la famille n'avait pas insisté pour un rappartiement à Paris mais à Marseille il aurait moins souffert de séquelles importantes. Dans France Dimanche, Jean-Paul Belmondo avait expliqué avoir perdu l'usage de son bras droit.

Vidéo : Jean Paul Belmondo se confie sur la mort

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X