Hypotension arterielle : les symptomes d-une baisse de tension

L’hypotension artérielle, parfois appelée “chute de tension” ou “baisse de tension”, correspond à une diminution significative de la pression sanguine dans les artères, au point de provoquer divers symptômes. Nous vous les listons dans ce diaporama. “Une tension artérielle très basse peut aussi provoquer des lésions organiques, un processus appelé choc”, précise Le Manuel MSD.

Quelles sont les causes de l’hypotension ?

Selon la Fédération française de cardiologie, la valeur normale de la pression artérielle est de 120/80. Le premier chiffre correspond à la pression systolique : c’est la pression maximale exercée lorsque le cœur se contracte pour se vider. Le second chiffre est la pression diastolique : lorsque le muscle cardiaque se relâche pour se remplir. “La valeur limite au-delà de laquelle on parle d’hypertension artérielle est de 140/90”, précise la FFC. Lorsque ces valeurs sont trop basses, on parle, au contraire, d’hypotension.

On distingue plusieurs types d’hypotension artérielle :

  • L’hypotension artérielle constitutionnelle correspond à une pression artérielle systolique < 100 mmHg chez la femme et < 110 mmHg chez l’homme.
  • L’hypotension artérielle orthostatique correspond à une baisse de la tension artérielle systolique ≥ 20 mmHg et/ou diastolique ≥ 10 mmHg dans les 3 minutes qui suivent un passage de la position couchée à la position debout.
  • L’hypotension artérielle postprandiale est une diminution de la tension artérielle systolique > 20 mmHg dans les deux heures suivant un repas.
  • L’hypotension intracrânienne correspond à une chute de pression dans la boîte crânienne.
  • L’hypotension artérielle monogénique est liée à des mutations génétiques.

En général, l’hypotension résulte d’une dilatation des petites artères, de certains troubles cardiaques et/ou d’un volume de sang insuffisant… qui eux-mêmes peuvent être dus à d’autres facteurs, comme la prise de certains médicaments, des maladies (infarctus, maladie d’Addison, valvulopathie, insuffisance rénale…), un choc septique, un choc anaphylactique, une arythmie, une déshydratation, un saignement ou encore des lésions de la moelle épinière.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Hypotension artérielle, Le Manuel MSD, novembre 2020.

Hypotension artérielle, Le Manuel Merck, février 2020. 

La tension artérielle, Fédération française de cardiologie. 

Hypotension artérielle : l’envers du décor, Revue médicale suisse, 12 septembre 2018. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.