Douleur à la poitrine : qu'est-ce que la précordialgie ?

Publié le 14 Décembre 2018 à 17h02 par La Rédaction Médisite
La précordialgie est une douleur dans la poitrine à gauche mais qui a la particularité de se situer à l’avant du cœur. Plusieurs maladies cardiovasculaires peuvent être à l’origine d’une précordialgie. Voyons plus en détail les caractéristiques de ce type de douleur.
Istock

Précordialgie : définition

Le terme précordialgie signifie littéralement douleur (-algie) en avant (– pré) du cœur (–cor). Ainsi, la précordialgie désigne de façon générale toutes les douleurs qui font leur apparition dans cette zone précise du corps, en avant du cœur, c’est-à-dire au niveau de la poitrine et légèrement à gauche. Les douleurs précordiales peuvent être aiguës ou chroniques. En fonction de l’origine de la douleur, celle-ci peut être extrêmement intense.

Causes de la précordialgie

Les précordialgies ont diverses origines, plus ou moins problématiques. Les plus graves d’entre elles sont des maladies cardiovasculaires liées à des pathologies coronariennes, c’est-à-dire affectant les artères coronaires, celles qui sont chargées de vasculariser le cœur. Mais plusieurs autres affections cardiaques ou pulmonaires peuvent également être impliquées. Ainsi, sont responsables d’une précordialgie : - les angors (ou angines de poitrine) liés à un manque d’oxygénation du cœur qui n’est pas suffisamment alimenté en sang en raison d’un rétrécissement des artères coronaires ; - les péricardites (inflammation du péricarde, c’est-à-dire de la membrane qui recouvre le cœur) ; - les dissections aortiques (déchirures de l’aorte qui entraînent une hémorragie interne massive) ; - les embolies pulmonaires c’est-à-dire l’obstruction d’une artère pulmonaire (dans ce cas-là, la précordialgie s’accompagne de troubles respiratoires, de crachats sanglants, etc.) ; - certaines pneumonies (infections des poumons) ; - les pneumothorax (présence anormale d’air ou de gaz entre les poumons et la plèvre, la membrane qui les recouvre). Des troubles affectant d’autres sphères de l’organisme peuvent également entraîner des précordialgies. C’est par exemple le cas de certaines pathologies rhumatismales ou de certains troubles digestifs. En effet, il arrive parfois que les hernies hiatales (remontée d’une partie de l’estomac dans la cavité thoracique) se traduisent par ce type de douleurs. Par ailleurs, le stress intense (lié à une importante frayeur par exemple) peut parfois suffire à déclencher une précordialgie, de même que certains efforts violents. Enfin, il faut aussi garder à l’esprit que les précordialgies s’observent également en cas de manque de sommeil ou encore dans certains troubles psychologiques tels qu’une dépression.

Que faire en cas de précordialgie ?

Dans la mesure où les précordialgies peuvent être l’expression d’une pathologie grave, il est préférable de prendre rendez-vous chez un médecin lorsqu’on ressent ce type de douleurs (ou toute autre douleur thoracique, à fortiori à gauche, d’ailleurs). Les caractéristiques de cette douleur orienteront le médecin qui pourra le cas échéant vous faire réaliser un électrocardiogramme voire une radiologie des poumons s’il suspecte une infection pulmonaire. En cas de douleur très intense, ne prenez aucun risque et rendez-vous directement aux urgences.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.