Thrombose de stent et fatigue

La formation d’un caillot dans une artère diminue l’apport en oxygène de l’organe irrigué. Lorsqu’il s’agit du cœur, celui-ci n’arrive plus à remplir convenablement sa fonction de pompe pour alimenter le corps en oxygène. À l’effort, voire au repos, la fatigue s’installe.

Un essoufflement qui alerte d’une thrombose de stent

Comme la fatigue, l’essoufflement peut se produire lors d’un effort, voire au repos. Cette hyperventilation est liée à une mauvaise oxygénation des tissus. C’est le nouveau caillot qui en est responsable : il diminue la capacité du cœur à battre correctement pour alimenter l’organisme en oxygène. Pour compenser, la fréquence respiratoire augmente.

Thrombose de stent : une douleur de poitrine urgente

La douleur de poitrine qui peut irradier au niveau du bras gauche, du cou, ou encore de l’estomac, est bien connue de tous. Il s’agit d’un symptôme de l’infarctus du myocarde (crise cardiaque). Lors d’une thrombose de stent, le principe est le même : une coronaire (artère du cœur) peut se boucher complètement. Des nausées, un étourdissement, une perte de connaissance sont des signes qui accompagnent parfois cette douleur.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.