Sommaire

Rupture au cerveau : les signes

Rupture au cerveau : les signes

Environ 1/3 des personnes porteuses d’un anévrisme connaissent une alerte quelques jours ou semaines avant une rupture. Il s’agit d’une fissure de l’artère… Un accident transitoire ischémique (AIT) apparaît brutalement et dure de trente secondes à dix minutes.

Le premier symptôme, commun à la plupart des patients, est un mal de tête très violent et brutal. Cette douleur est souvent accompagnée de vomissements et de nausées, avec une sensibilité accrue à la lumière et au bruit. La personne peut perdre connaissance ou même sombrer dans le coma, pour les cas les plus graves.

D’autres troubles, plus rares, peuvent apparaître, comme une paralysie passagère, la maladresse d’un membre...

Peut-on prévenir la rupture d'anévrisme cérébral ?

Encore faut-il savoir qu'il y a un anévrisme ! Dans la majorité des cas, l'anévrisme est dépisté de manière fortuite, à l'occasion d'un examen d'imagerie (scanner, IRM) réalisé pour autre chose. Le traitement préventif ne sera envisagé que si l'anévrisme excède une taille critique et si le patient n’est pas trop âgé, car toute intervention présente un risque.

Sources

Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de l’ouvrage Infarctus et maladies cardio-vasculaires chez la femme, Ed. Dangles.

Anévrisme de l’aorte abdominale, CHUV.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.