Sommaire

Tenter une pratique anale sans en parler avant

42% des hommes apprécieraient l'érotisme anal, selon Gérard Leleu, sexologue. Même si cette pratique est de moins en moins taboue chez les femmes, elle reste peu commune et surtout demande un minium de préparation physique et mentale. Il ne faut surtout pas s'aventurer sur ce terrain sans avoir eu son accord avant l'acte.

Ce qu'il faut faire : essayer d'aborder le sujet avant et pour connaître son avis sur le plaisir anal.

Se laisser aller trop tôt

Contrôler son éjaculation, plus facile à dire qu'à faire ! Pourtant c'est un détail qui a son importance, plus particulièrement pendant une fellation ou la masturbation. "La majorité des femmes trouvent le sperme "dégueu" et refusent l'éjaculation dans la bouche", explique le médecin sexologue Garard Leleu. Jouir hors pénétration sur sa partenaire peut être très mal vécu et mal interprété si elle n'est pas d'accord.

Ce qu'il faut faire : "Le contrat doit être passé avant l'exercice" assure le spécialiste. Lorsqu'elle pratique une fellation ou la masturbation, la femme doit aussi apprendre à reconnaître les signes annonciateurs de l'orgasme de son partenaire et s'arrêter avant qu'il ne puisse plus se contrôler.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.