7 positions sexuelles à éviter au début de l’acte
Sommaire

L'enclume : une pénétration trop vigoureuse et peu confortable

L'enclume : une pénétration trop vigoureuse et peu confortableComment la réaliser ? Connue des ambitieux, cette position est peu confortable pour la partenaire mais néanmoins très excitante. La femme positionne ses deux jambes en appui sur les épaules de son partenaire, ce qui permet à l'homme de gérer le rythme d'une pénétration extrêmement profonde. La femme en revanche ne dispose pas d'une large marge de manoeuvre, elle se laisse faire tout en caressant et en regardant intimement son partenaire.

Pourquoi l’éviter en début d’acte ? Cette position nécessite une certaine souplesse pour la femme et la pénétration trop vigoureuse peut faire mal. Pour le Dr Gérard Leleu "cette position est déconseillée en début d’acte" même s'il n'y a "rien d’absolu en amour". "Il faut laisser le temps à la préparation, laisser à la femme le temps d’atteindre l’excitation. Prenons des amants qui sont sortis et qui, pendant cette sortie au restaurant ou au cinéma se sont dévorés des yeux parce qu'ils avaient envie l’un de l’autre pendant toute la soirée. Ils rentrent chez eux, se précipitent sur le lit et se prennent dans les bras. Dans ce cas, la préparation est inutile puisqu’ils se désirent depuis des heures. Tout est question de contexte, d’état de conscience, d’état de désir et de complicité."

L’importance de la préparation : "Je ne pense pas qu’il existe encore des hommes assez mal élevés pour pratiquer le coït sans un minimum de préalable, de préambule parce que c’est vraiment essentiel, insiste le Dr Leleu. Les caresses doivent être réalisées dans un premier temps parce qu’elles vont faire monter le désir de la femme et ses organes doivent avoir eu le temps de se préparer, essentiellement ses organes vitaux, c’est-à-dire sa vulve et son vagin."

En conclusion, nous rappelle la sexologue clinicienne Sandra Saint-Aimé : "bien vivre l'acte sexuel, c'est aussi bien le commencer. Il convient de s'inscrire dans une dynamique de découverte, d'apprentissage et de communication, dans le respect de l'intégrité physique, psychologique et morale de chaque partenaire. Consulter un sexologue peut parfois s'avérer nécessaire pour trouver des solutions aux difficultés rencontrées."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :