7 positions sexuelles à éviter au début de l’acte
Sommaire

L'union du loup : "Il faut une complémentarité en terme de hauteur"

L'union du loup : "Il faut une complémentarité en terme de hauteur"Comment la réaliser ? L’homme est debout, placé derrière la femme (penchée vers l’avant) et agrippe sa taille. La femme modifie l’angle de la pénétration en abaissant plus ou moins le buste.

Pourquoi l’éviter en début d’acte ? "Deux pénétrations sont envisageables dans cette position, vaginale ou anale. Cette position dépend de la taille et de l’harmonie des corps, il faut une complémentarité en terme de hauteur, explique Sandra Saint-Aimé. La stimulation peut se faire à plusieurs niveaux puisque le partenaire peut caresser la face avant de la femme (seins, mamelons, clitoris…) ce qui peut être intéressant pour susciter l’excitation." Par ailleurs "en fonction des pathologies, comme l’endométriose par exemple, certaines femmes peuvent ressentir des douleurs pendant la pénétration, selon la position. Une bonne connaissance du corps et de son fonctionnement permettra de prévenir les situations de douleurs en choisissant des positions adaptées."

Astuces : L’experte explique qu'il arrive dans certains cas que la lubrification puisse être très présente au début d’un rapport et puis soudainement s’atténuer. Dans ce cas, il est possible de recourir à des lubrifiants : “ils facilitent un rapport dans la mesure où la partenaire est consentante et ressent du désir, de l’excitation et du plaisir. Par contre à partir du moment où on utilise un lubrifiant pour venir compenser les effets de ces ressentis (désir, plaisir, excitation...), si la femme cesse d'être en recherche active de plaisir, c’est une bonne recette pour commencer à se déclencher des réticences à la sexualité voire même des troubles sexuels plus importants”. Le gel est donc à utiliser “comme un accessoire qui va faciliter et accompagner mais non pas comme un accessoire qui va créer l’ouverture à la pénétration. Il doit y avoir un véritable consentement. Le désir doit rester présent tant au niveau psychologique, physiologique et physique pour qu'il y ait pénétration.”

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :