Piqûre d'insecte qui enfle : que faire ?

Avec l'arrivée des beaux jours, on aime passer plus de temps dehors pour profiter d'une belle soirée ou d'une promenade au clair de lune. Oui mais ces moments magiques peuvent très vite être gâchés par nos amis les insectes volants qui y voient plutôt l'occasion rêvée de se sustenter. Voici quelques astuces pour soulager vos piqûres d'insectes.
©Istock

Piqûres d'insectes : que mettre dans votre trousse à pharmacie ?

Pour les petites marques d'affection laissées par un moustique ou tout autre petit volant pas trop féroce, l'application d'une crème apaisante suffira probablement à apaiser le feu de l'inflammation. Au préalable, il est conseillé de désinfecter le ou les boutons. Dès lors que les piqûres génèrent des démangeaisons assez nourries, une pommade antihistaminique ou à base de corticoïdes sera plus indiquée pour réduire l'œdème. Pour les adeptes de l'aromathérapie, sachez que l'huile essentielle de lavande constitue un remède très efficace car la plante associe des propriétés anesthésiantes et anti-inflammatoires.

Piqûre d’insecte et gonflement

Les piqûres d’insectes sont très fréquentes au cours de l’été et le plus souvent elles sont bénignes. Toutes entraînent un gonflement. Cette réaction est normale. Elle est due à l’inflammation provoquée par le venin en cas de piqûres d’insectes hyménoptères (guêpes, frelons, abeilles et bourdons) ou par la salive irritante que le moustique utilise pour la cautérisation du petit trou qu’il a pratiqué dans la peau. Néanmoins, chez certaines personnes on observe non pas une réaction progressive qui dure quelques heures et finit par s’estomper mais une réaction rapide et violente. Ce type de réaction concerne les personnes allergiques. Elles peuvent déclencher une urticaire sur l’ensemble du corps, avoir les yeux rouges, le nez qui coule, des nausées ou, dans les cas les plus sévères, un œdème de Quincke (gonflement très important au niveau du visage avec un risque d’étouffement si la gorge est touchée) ou un choc anaphylactique (malaise grave et brutal avec chute de la tension artérielle). Ces deux réactions allergiques sont de véritables

Piqûres d'insectes : quand faut-il s'inquiéter ?

Si, dans la majorité des cas, les piqûres d'insectes n'occasionnent qu'un léger gonflement, il est nécessaire de contacter les urgences ou le SAMU lorsque l'œdème se propage anormalement et que des symptômes secondaires s'y associent : sueurs, difficultés à respirer, vertiges, fièvre… Il pourrait s'agir d'un choc anaphylactique. En effet, cette réaction allergique grave nécessite une prise en charge hospitalière immédiate. Il est également recommandé de se rapprocher de son médecin traitant lorsqu'il s'agit d'un enfant qui a été piqué auprès de la bouche, du nez ou des oreilles.

Que faire en cas de piqûre d’insectes et de gonflement important ?

En cas de réaction allergique suite à une piqûre d’insecte, une prise en charge immédiate par le SAMU ou les pompiers est nécessaire. Contactez donc immédiatement les secours au 15 ou au 112. En attendant leur arrivée, allongez la personne et restez en contact avec les secouristes pour suivre leurs instructions. Si possible placez de la glace sur la zone piquée pour retarder la formation de l’œdème.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):