Parkinson : des aliments à éviter ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteQue l'on soit atteint ou non de la maladie de Parkinson, il y a des erreurs à ne pas faire dans l'alimentation pour la combattre. Medisite et le Pr Philippe Damier, neurologue, font le point sur les aliments qu’il est préférable d’éviter.
Parkinson : des aliments à éviter ?©IstockIstock

Eviter de manger trop gras et trop sucré

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui s’attaque aux cellules nerveuses qui produisent de la dopamine. En France, près de 200 000 personnes souffrent de la maladie. S’il n’existe pas de régime particulier en prévention ou en traitement, certains choix alimentaires peuvent tout de même avoir une incidence positive.

Aucun régime ni aliment ne peut prévenir l’apparition de la maladie. A l’inverse, comme le rappelle le Pr Damier, neurologue et Vice-Président du comité scientifique de France Parkinson, "Aucun aliment n’a fait la preuve de sa responsabilité dans l’apparition de la maladie."

Toutefois, une alimentation saine et variée jouera un rôle dans l’état de santé général et aussi neuronal. "Ce qui est important, explique le Pr Damier, c’est d’avoir un cerveau en bonne santé. Une alimentation équilibrée va réduire les risques d’affection neurovasculaire." Il est préférable de ne pas manger trop gras ni trop sucré.

Légumes et fruits : privilégier le bio

Si pour l’heure aucun lien direct n’a clairement été établi entre la maladie de Parkinson et l'alimentation, les pesticides et insecticides sont eux régulièrement mis en cause. Une récente étude parue dans l’European Journal of Epidemiolgy faisait encore état de risques liés à une exposition aux pesticides en France, même en dehors du cadre professionnel.

Par voie aérienne et professionnelle le lien semble établi. En ce qui concerne l’alimentation, la recherche a besoin de nouvelles études. "On ne sait pas encore avec certitudes si les quantités de pesticides et insecticides présents sur les aliments sont consommés en assez grande quantité pour jouer un rôle dans l’apparition de la maladie. Mais on ne peut pas non plus l’exclure."

Par principe de précaution, mieux vaut privilégier les fruits et légumes bio.

Limiter pain, pâtes et riz

Les malades atteints de Parkinson peuvent manger de tout. Toutefois, les traitements et la maladie peuvent entraîner des complications comme la prise/perte de poids, et/ou une constipation. Pour éviter la prise de poids excessive qui aurait des conséquences sur la mobilité, il est conseillé d’éviter tout ce qui fait grossir comme les aliments trop sucrés, salés et trop gras. La constipation quant à elle est très fréquente.

"Elle touche 90 % des malades à un moment ou un autre, affirme le Pr Damier. La maladie affecte en effet les cellules nerveuses du tube digestif." Pour ne pas accentuer ce trouble, mieux vaut réduire tout ce qui peut ralentir le transit comme le pain, les pâtes, le riz blanc...

Ne pas manger trop de protéines

Il faut faire attention à sa consommation de protéines quand on est atteint d'une maladie de Parkinson. "Dans la plupart des traitements du Parkinson, il y a un médicament qui s’appelle la Dopa. C’est un acide aminé (élément constitutif des protéines). S’il est associé à une alimentation trop riche en protéines, il sera moins bien assimilé et risque d’être un peu moins efficace dans les heures suivant la prise. Il est recommandé de ne pas l’associer à un repas trop riches en protéines."

Pas trop de jus de pamplemousse pour éviter les nausées

Certains médicaments prescrits lors d'une maladie de Parkinson peuvent rendre nauséeux. En début de traitement, pour ne pas amplifier les nausées il est préférable de ne pas consommer certains aliments comme le jus de pamplemousse, les aliments frits. Enfin, en ce qui concerne l’alcool, il n’existe pas d’interdiction particulière. Toutefois, "les médicaments peuvent perturber les capacités de concentration et un excès d'alcool peut amplifier cet effet." Donc comme pour la population générale, il est recommandé de boire avec modération.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Guérir parkinson
Source(s):

Inserm 1

Inserm 2

NCBI (National Center for Biotechnology Information)

France Parkinson

Merci au Pr Philippe Damier, neurologue et vice-président du comité scientifique de France Parkinson, pour ses informations.

La rédaction vous recommande sur Amazon :