Tassement vertébral : un signe d'ostéoporose ?

L’ostéoporose est une pathologie qui se traduit par une fragilisation osseuse. Naturellement, l’os étant plus fragile, il est plus susceptible de se fracturer. Mais où se localisent essentiellement les fractures d’ostéoporose ? Les tassements vertébraux, qui sont des fractures ostéoporotiques classiques, sont-elles suffisantes pour permettre de poser le diagnostic ? Focus sur les fractures de l’ostéoporose dans cet article.
©iStockIstock

Fracture et ostéoporose

En France, l’ostéoporose entraîne chaque année environ 1,5 million de fractures. Par ailleurs, en Europe, on estime qu’une fracture vertébrale (aussi appelée tassement de vertèbre lorsque la vertèbre s’écrase et s’affaisse) survient toutes les minutes. De plus, 30 % des femmes âgées de plus de 80 ans ont déjà été victimes d’au moins un tassement vertébral. Mais les vertèbres ne sont pas les seuls os à être touchés en cas d’ostéoporose. En effet, l’ostéoporose peut également favoriser les fractures de la hanche (du col du fémur) et du poignet qui surviennent à l’occasion de chutes.

Tassement vertébral : des fractures de l’ostéoporose très fréquentes

Plus de 50 % des tassements vertébraux (50 000 par an) sont liés à l’ostéoporose. Il ne faut pas les négliger, car ils peuvent entraîner d’importantes complications. Par ailleurs, il faut également savoir que certains tassements vertébraux sont dus à un cancer des os qui peut, lui aussi, fragiliser les vertèbres et favoriser leur écrasement. Il est donc indispensable, en cas de tassement vertébral, généralement chez les personnes âgées, de rechercher son origine. En outre, le simple diagnostic de tassement vertébral (visible à la radiographie) ne permet pas d’affirmer qu’il s’agit d’une ostéoporose, même si les chances que ce soit le cas sont élevées. Des examens complémentaires et notamment une ostéodensitométrie seront nécessaires pour confirmer ce diagnostic.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :