Ostéoporose : les nouveaux traitements

L’ostéoporose, cette grave diminution de la masse osseuse, touche 30 à 40 % d’entre nous dès la cinquantaine, souvent insidieusement (sans occasionner de symptômes) et plus fréquemment les femmes en raison de la ménopause. De nouvelles molécules permettent heureusement de soigner, mais aussi de prévenir, cette maladie responsable de trop nombreuses fractures.

Publicité

Tériparatide : un traitement d’exception

© IstockEst-ce pour vous ? Dernier né des médicaments anti-ostéoporotiques, le tériparatide est une molécule extrêmement puissante… pour l’instant réservée aux ostéoporoses sévères après au moins deux fractures avérées. C’est un traitement d’exception.

Publicité
Publicité

Comment soigne-t-il ? Le tériparatide est une hormone qui entre en jeu dans la fixation du calcium. Il favorise la formation de tissus calciques en stimulant fortement l’activité des ostéoblastes, les cellules qui fabriquent la matière osseuse.

Posologie : Il est délivré sous forme d’injections sous-cutanées quotidiennes pour une durée maximale de 18 mois, en raison de ses effets secondaires (douleurs musculaires, anémie, réactions allergiques, troubles digestifs). D’autres traitements (ranélate de strontium, biphosphonates, raloxifène…) peuvent ensuite prendre le relais, si nécessaire.

Vidéo. Top 3 des aliments anti arthrose

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X